Reims : deux expositions Playmobil et Lego à découvrir le même week-end des 8 et 9 avril

Les Lego et les Playmobil sont l'objet de deux expositions conjointes. Elles sont organisées sur l'agglomération de Reims, durant le week-end des 8 et 9 avril, par les associations ChampArd'N Bricks et Dioplay.

Des jouets en veux-tu en voilà. Mais pas des jouets laissés aux enfants... Les Lego et les Playmobil vont investir l'agglomération de Reims (Marne), dans le cadre de sets et de dioramas soigneusement élaborés.

Une exposition Lego est organisée par l'association locale ChampArd'N Bricks, le week-end des 8 et 9 avril 2023. C'est aux mêmes dates que Dioplay organise une exposition Playmobil (qui déborde en plus sur le lundi 10 avril).

Des Lego qui font la part belle à l'imagination

Pour la première, rendez-vous est donné de 9h30 à 18h à la salle Saint-Thierry (au 17 de la rue du même nom), pour la modique somme de trois euros (les enfants de moins 5 ans ne payent pas). Une précédente édition s'était tenue au même endroit, durant le mois de mai 2022

"On avait fait 1.000 entrées payantes, et 200 gratuites", confie le président de ChampArd'N Bricks, Yannick Cadot, à France 3 Champagne-Ardenne. "On espère faire encore mieux cette année, on a cherché à faire en sorte que ce soit le cas."

Au programme : "95% de créations originales, ce ne sont pas que des sets"; c'est-à-dire que les artistes ont parfois conçu de réelles nouveautés en utilisant leurs méninges, sans se contenter d'acheter une boîte et de simplement monter en suivant la notice. Les thèmes sont variés, de Disney à Harry Potter, du traditionnel Star Wars à l'univers médiéval... Sans oublier un véritable réseau ferroviaire, motorisé, s'étendant sur 18 m².

Une zone de vente sera tenue par l'enseigne Joué Club de la rue de Talleyrand. Une tombola est prévue. Ainsi que des concours, par exemple celui de la plus belle recréation d'une scène de film, où s'affrontent les 23 exposantes et exposants (il y en avait quinze en 2022).

C'est pour faire plaisir aux enfants, les grands - les parents - comme les petits.

Yannick Cadot, président de ChampArd'N Bricks

"C'est une petite sortie familiale idéale pour faire plaisir aux enfants, les grands - les parents - comme les petits." Et pour un prix "vraiment pas cher"... du moins si vous ne vous attardez pas trop du côté de la boutique.

En avant les histoires 

Les Playmobil ne seront pas en reste, cette fois-ci du côté de la salle des fêtes Guy Hallet à Tinqueux (localisée rue de la Croix Cordier). De 10h à 18h, pendant trois jours, de nombreux dioramas seront observables. Ils sont issus de la vaste collection de Bruno Lacroix, une sommité dans le milieu de la figurine en plastique.

"C'est la première fois que nous exposons à Reims", se réjouit Bernard Maillard, président de Dioplay. "Il y a eu des expositions Lego [on ne va pas prétendre le contraire ; ndlr], mais Playmobil, c'est une première. On voulait faire ça depuis longtemps."

Le responsable s'est rapproché du comité des fêtes de Tinqueux. "Ils font une exposition de miniatures tous les deux ans. Ils ont donc proposé une sorte d'alternance..." Les dioramas exposés reprendront notamment les univers du Japon, des dinosaures, ou encore d'Astérix et Obélix en Égypte ("ça va être très beau... mais ils sont tous beaux").

Ça va être très beau... mais tout est beau.

Bernard Maillard, président de Dioplay

La mythique route 66 sera aussi de la partie. Sans oublier une vue du port du Havre, précédent lieu de l'exposition. Adjointe avec une scène rappelant l'aérodrome de Cherbourg-Octeville. De la belle ouvrage. "Je ne connais personne qui ait dit que ce n'était pas beau." France 3 Champagne-Ardenne avait réalisé l'interview d'une passionnée de ces belles choses, qui ne dirait pas le contraire.

De nombreuses animations sont prévues, y compris un "spectacle de Manu le magicien". Le ticket d'entrée est là aussi à trois euros seulement. Et les enfants de moins de 4 ans n'auront rien à débourser pour visiter (voir la carte ci-dessous pour les lieux des expositions).

Vous ne pourrez pas dire qu'il n'y avait rien à faire sur Reims ce week-end-là. Et rien ne vous oblige à choisir l'un ou l'autre des évènements : vous pouvez très bien faire comme les gens bis, ne vous astreindre à aucun choix, et vous laisser tenter par l'un et par l'autre. "Choisir, c'était renoncer pour toujours, pour jamais, à tout le reste ; et la quantité nombreuse de ce reste demeurait préférable à n'importe quelle unité." Une maxime d'André Gide à méditer, qu'on ne s'attendait sans doute pas à retrouver dans un article sur des jouets...