DIRECT. Le président Emmanuel Macron inaugure le monument dédié aux héros de l'Armée noire

© Philippe Wojazer / MaxPPP
© Philippe Wojazer / MaxPPP

A l'occasion de son "itinérance mémorielle", marquant le centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale, le président de la République Emmanuel Macron est à Reims ce mardi 6 novembre afin d'inaugurer un monument dédié aux héros de l'Armée noire, installé au Parc de Champagne.

Par Lionel Gonzalez

Le président de la République Emmanuel Macron était attendu ce mardi au Parc de Champagne vers 18h, en présence du président du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keïta, et des ambassadeurs des pays africains ayant composé la «Force noire».
La cérémonie a débuté avec plus d'une heure trente de retard. Plus tôt dans l'après-midi, le président était à Verdun et sur les champs de bataille, à Fleury et au Douaumont.

20h30
Pendant ce temps, des manifestants au gilet jaune attendent le président Macron aux abords de l'hôtel de ville de Reims.

20h00
Moment solennel lors cette cérémonie

19h30
Salut aux drapeaux et au détachement de militaire du Mali, puis prises de paroles

19h20
Suivez cette cérémonie en direct

19h10
Emmanuel Macron et le président Malien Ibrahim Boubacar Keïta sont arrivés à Reims.

18h00
Tout est prêt pour accueillir le président Macron et son homologue Malien, M. Ibrahim Boubacar Keïta.

16h00
Détachement de militaires du Mali à Reims pour la cérémonie d'inauguration du monument aux héros de l'Armée noire.

15h00
Dès le début de l'après-midi, nos équipes étaient sur place avec pour commencer une inspection du matériel de tournage par les agents en charge de la protection des personnalités.
© Raphaël Doumergue / France 3 Champagne-Ardenne
© Raphaël Doumergue / France 3 Champagne-Ardenne


En images...

EN IMAGES. Emmanuel Macron inaugure le monument aux héros de l'Armée noire à Reims


 

Le monument aux héros de l'Armée Noire - Reims

Le monument rend hommage aux troupes coloniales et en particulier aux tirailleurs sénégalais. Œuvre du sculpteur Paul Moreau-Vauthier, il rappelle le sacrifice des unités de tirailleurs sénégalais, en particulier le 1er corps de l’armée coloniale, pour la défense de Reims en 1918. Le monument, inauguré en 1924 à la fois à Reims, par Édouard Daladier, et à Bamako (Mali), est démonté et transporté en Allemagne en septembre 1940. Au milieu des années 1950, une souscription demande la réédification du monument à Reims, mais une simple stèle est installée. En 2009, une association, l’Association pour la Mémoire de l’Armée Noire, demande la réalisation d’une nouvelle statue. Elle se heurte à des dissensions politiques et mémorielles ainsi qu’à des écueils financiers. Le 8 novembre 2013, le monument est finalement réinstallé dans le parc de Champagne mais n’a jamais été inauguré officiellement.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus