Des Rémois vice champions d'Europe de dragon boat en Russie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Matthieu Mercier .

Ils sont trois licenciés du Reims Olympique Canoë Kayak a avoir décroché le titre de vice-champions d'Europe de dragon boat le 21 juillet à Moscou en Russie. Une discipline nautique en équipe mixte venue d'Asie, qui connaît un renouveau grâce à ces belles performances. 

"C'est une super performance !". Thomas Argenson, 33 ans, pagayeur du Reims Olympique Canoë Kayak, est encore dans la joie de la compétition de la veille. Avec deux autres sportifs originaires de Reims, il a remporté le titre de vice champions d'Europe de dragon boat à Moscou en Russie. "L'équipe de France composée de 12 athlètes dont trois rémois membres du Reims Olympique Canoë Kayak a décroché la seconde marche du podium sur les trois distances du championnat, obtenant ainsi le titre de vice-champion d'Europe sur le 200m, 500m et 2000m", indique Emilie Ballan, présidente du Reims Olympique Canoë Kayak

"Notre club est fier de ses membres qui ont permis de mettre une fois de plus en lumière ce sport d'équipe !", poursuit la sportive. 
 Son compagnon, Thomas estime pour sa part qu’il y a "un noyau dur depuis la compétition à Atlanta, en 2017. Pendant la sélection, une bonne partie de l’équipe de France a été reconduite, ce qui offre une continuité dans la performance, certains avaient l’habitude de naviguer ensemble". Et dans cette équipe de France, "le club de Reims est moteur, poursuit cet amoureux du dragon-boat, ce qui permet d’améliorer la performance"
 

La particularité de ce sport nautique à mi chemin entre l'aviron et le canoë, c’est que contrairement à l'aviron où on utilise des rames, là ce sont des pagaies, c'est donc un sport collectif, avec des équipages de 10 à 20 pagayeurs. Et c'est aussi un sport mixte. Six hommes et quatre femmes font partie obligatoirement de l'équipage. "C’est l’origine du sport qui veut ça. Un sport qui vient d’Asie". La mixité nous permet d’avancer tous dans le même bateau et le même objectif. Le fait d’être fille ou garçon ne change rien à la rigueur de ce sport, c’est intéressant d’être ensemble, expliquent les profesionnels de Reims. "C'est bien, ça embarque tout le monde". 
 

Bientôt les championnats du monde en Thaïlande

Les jeunes deux rémoises récemment titrées ont toutes les deux moins de 20 ans. Un sport qui rajeunit, se félicite leur entraîneur Thomas. "Il y a quelques années, c’était uniquement des plus de trente ans. Vraiment cette équipe française dont les âges varient entre 18 et 33 ans a de l'avenir.  L'essor a commencé depuis les performances aux championnats d’Europe il y a deux ans, une junior de Reims a remporté trois médailles en France. L'an dernier il y a eu deux championnats, l'équipe tricolore a fini 4e aux championnats d'Europe et 2e et 3e aux mondiaux"
 


Prochaine échéance en Thaïlande, du18 au 26 août pour les championnats du monde à Pattaya. C'est la rémoise Camila Wagner qui va représenter le Reims Olympique Canoë Kayak. Thomas Argenson, barreur est son entraîneur, mais ne participera pas à la compétition. Il croit en ses chances et dans la force de Camila. Il espère aussi une recrudescence des inscriptions dans cette discipline. 
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité