Ce que l'on sait sur cet adolescent de 15 ans retrouvé mort dans les toilettes d'un lycée de Reims

Un adolescent de 15 ans, a été découvert inanimé dans les toilettes d'un lycée professionnel privé de Reims. L'établissement Saint Jean-Baptiste de La Salle. Une autopsie aura lieu demain jeudi 11 avril 2024.

Stupeur à Reims. Le procureur de la République confirme qu'un adolescent de 15 ans a été découvert mort le 9 avril, dans les toilettes du lycée privé Saint Jean-Baptiste de La Salle à Reims.

Batiste, interne dans l'établissement depuis 2023 manquait à l'appel de fin de journée. Il ne s'est pas présenté au dîner. Un camarade est allé le chercher aux toilettes et face à l'absence de réponse de Batiste, il est allé chercher ensuite une responsable qui a réussi à ouvrir la porte des toilettes. Batiste était inconscient en arrêt cardiaque. Les secours n'ont pas réussi à le réanimer. 

Une autopsie aura lieu demain jeudi 11 avril. Le procureur François Schneider, attend les résultats de cette autopsie pour se prononcer sur les causes de ce décès. Cet établissement privé du centre de Reims est spécialisé dans les formations liées à l'audiovisuel.

"Mal être"

"C'était un élève très gentil et sans problème, explique une élève de l'établissement. Un autre ajoute : "il était au club cinéma, passionné par cet univers et celui de l'audiovisuel". Ce jeune élève en seconde générale était originaire du secteur de Vouziers dans les Ardennes. 

Ce jeune homme, arrivé dans l'établissement en septembre 2023, se posait plusieurs questions sur son orientation sexuelle. Il était d'ailleurs suivi par le service de la vie scolaire pour "son mal-être" selon le directeur. Par ailleurs, Il aurait été le sujet de plusieurs moqueries de la part de certains élèves. Ce qui pose logiquement la question d'un éventuel harcèlement au sein de l'établissement, dont il s'était d'ailleurs plaint auprès de la direction de l'établissement.

Une cellule psychologique composée de deux psychologues est ouverte dans la journée de ce mercredi 10 avril pour les élèves et les enseignants. Mais aussi le soir, destinée aux élèves de l’internat. Un temps de prière sera organisé jeudi midi dans cet établissement catholique.

Le rectorat a également annoncé, via un communiqué de presse, mettre ses services à disposition du groupe de La Salle de Reims afin de lui apporter toute l'aide nécessaire, notamment s’agissant d’un accompagnement psychologique des élèves et des personnels.

"Il était suivi par la vie scolaire"

"Certains camarades se moquaient de lui, il était suivi de près, il y avait des échanges réguliers, pour nous ce n'était pas du harcèlement, mais c'était traité par la vie scolaire".

Le procureur apporte des précisions sur les faits. "S’agissant du jeune de 15 ans découvert mort dans les toilettes d’un établissement scolaire de Reims, voilà les seuls éléments sur lesquels je communique, il s'agit d'un élève interne de 15 ans, ⁠⁠décédé dans les toilettes de l’internat, ⁠⁠aucune trace suspecte sur le corps, une ⁠⁠autopsie jeudi. L'⁠⁠enquête confiée à la police de Reims en recherche des causes de la mort".

Il ne fera aucun commentaire pour l’instant sur le contexte qui n’est absolument pas clairement défini".

Les réactions commencent à tomber sur les réseaux sociaux, à commencer par celle de la ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse, Nicole Belloubet, qui demande à ce que soit la lumière soit faite sur cette affaire :

Franck Leroy, président de la région Grand Est, adresse aussi ses sincères condoléances à sa famille, à ses proches ainsi qu'à la communauté éducative :

Les résultats de l'autopsie réalisée laissent des zones d'ombre et ne permettent aucunement d'avoir des certitudes sur les causes de sa mort. Mais l'autopsie écarte "toute intervention extérieure".

Pour en savoir plus, il faudra attendre les résultats des analyses complémentaires, ce qui prendra quelques semaines.