• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Septième acte des gilets jaunes : le mouvement en perte de vitesse

Petite mobilisation mais déterminée / © Juliette Poirier/France 3 Champagne Ardenne
Petite mobilisation mais déterminée / © Juliette Poirier/France 3 Champagne Ardenne

Alors que le septième acte a lieu ce week-end, arrêtons-nous sur un groupe qui depuis cinq semaines se relaie pour occuper le rond-point de Fismes dans la Marne.

Par Laurent Meney

Ce samedi ils sont une cinquantaine à s'être rassemblés au rond-point de Fismes, près de Reims. C'est évidemment beaucoup moins qu'au tout début il y a cinq semaines mais la même détermination reste.
 

Mobilisation des gilets jaunes à Fismes



Il y a les slogans que l'on a vu ici ou là sur d'autres ronds-points, mais ici le thème retenu est une marche mortuaire, l'idée est de construire un cercueil, comme pour faire le deuil d'une république qu'ils ne reconnaissent plus.

Le mouvement se veut selon eux pourtant apolitique et non-violent.

EXEMPLAIRE


Selon l'un des participants, José Lortal, routier, ce mouvement est "exemplaire" car aucune casse n'a eu lieu. Ils se sont positionnés sur un terrain privé et pour l'heure les autorités ne les ont pas délogés. Ainsi le mouvement en veut-il à ceux qui ont "enterré la France" et n'hésite pas par démesure à parler de "dictature."

ENTERRER LA FRANCE 

"Ils ont enterré la France" explique José qui dit avoir le soutien de la population. Selon les derniers sondages pourtant ce mouvement est de moins en moins plébiscité par le grand-public. Les rapports avec les automobilistes sont d'ailleurs parfois musclés.
 

 

 

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus