Meurthe-et-Moselle : Jean-Luc Mélenchon rencontre une pensionnaire de l'Ehpad de Jarny pour discuter de la fin de vie

Céline Guillon, résidente de l'Ehpad Les Lilas à Jarny a reçu, jeudi 16 septembre 2021, la visite de Jean-Luc Mélenchon. À 95 ans, elle avait interpellé plusieurs politiques sur le droit à mourir dans la dignité. Le candidat "La France insoumise" à l'élection présidentielle s'est déplacé.

"Même quand on me l’a confirmé, je n’y croyais pas vraiment", sourit Céline Guillon.
A 95 ans, cette pensionnaire de l’Ehpad Les Lilas, à Jarny en Moselle, a reçu, ce jeudi 16 septembre 2021, la visite de Jean-Luc Mélenchon. A l’origine de cette rencontre, une lettre envoyée par Céline Guillon à Brigitte Macron, Jean-Luc Mélenchon et Gérard Larcher, pour dénoncer la difficile fin de vie des personnes âgées.

Le Président du Sénat lui a répondu par courrier, mais Jean-Luc Mélenchon, lui, a décidé de se déplacer en personne, accompagné de Caroline Fiat, députée La France Insoumise de Meurthe et Moselle, elle-même aide-soignante en Ehpad.

Engager le débat sur le droit à mourir dans la dignité

L’échange a duré une heure et les thèmes abordés sont passés de la vie des mineurs en Lorraine, au conflit en Afghanistan.

Mais dans son courrier, Céline Guillon interpellait surtout les personnalités politiques sur le droit à mourir dans la dignité et les conditions de vie dans les Ehpad.  

Comme homme, vous ne ressortez pas indemne d’une rencontre comme celle-là.

Jean-Luc Mélenchon

Le président du groupe La France insoumise à l'Assemblée Nationale et candidat à l’élection présidentielle de 2022 a promis de réfléchir à la question.
"Il faut qu’on ait ce débat sur le grand âge. J’ai mal vécu qu’on ait abandonné l’idée de faire une loi sur ce thème-là. Et j’ai trouvé que c’était une bonne idée de venir voir quelqu’un qui a interpellé les politiques à ce sujet. Comme homme, vous ne ressortez pas indemne d’une rencontre comme celle-là. Comme responsable politique, c’est une manière de vous sentir poussé dans le dos et incité à l’action."
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élection présidentielle politique élections personnes âgées société famille la france insoumise