Chenilles processionnaires : quels sont les gestes à suivre en cas de contact

Les chenilles processionnaires du chêne font leur grand retour en Lorraine. Que faire si vous ou votre animal avez été en contact ? La réponse ci-dessous.

Avec l’arrivée des beaux jours, la chenille processionnaire du chêne fait son grand retour dans la région. Selon l’Agence régionale de santé (ARS), le Grand Est la région la plus impactée de France par les chenilles processionnaires du chêne, une espèce classée comme nuisible à la santé humaine depuis avril 2022. Irritations de la peau et des muqueuses ou encore troubles respiratoires pour l’homme et brûlures potentiellement mortelles pour les animaux, les complications dues aux soies microscopiques très urticantes libérées par ces insectes sont nombreuses. Voici quelques gestes à faire si vous ou votre chien avez été exposés à cette soie.

Des symptômes graves 

Vous vous promenez en forêt, vous n’avez pas pensé à porter des vêtements protecteurs. Soudain c’est le drame, vous sentez de fortes démangeaisons et soupçonnez la présence de chenilles processionnaires. “En cas de contact avec la peau, la première chose à faire, même si c’est très dur, c’est de ne pas se gratter. Ensuite, la personne va pouvoir prendre un antihistaminique car cela va soulager les démangeaisons”, prévient l’allergologue Maxime Hosotte qui poursuit : “On peut aussi aller en pharmacie pour acheter une crème apaisante avec de la calamine qui calme les démangeaisons”. Mais le spécialiste prévient : “Si les démangeaisons persistent dans le temps ou que l’étendue des lésions est importante, il faudra aller voir un médecin qui pourra prescrire des traitements locaux avec des corticoïdes”.

L’ARS du Grand Est, qui corrobore ces informations, donne des conseils supplémentaires. Enlever tous les vêtements et les manipuler avec des gants, laver les vêtements à la température la plus élevée possible et les sécher dans la mesure du possible au sèche-linge, se laver la peau abondamment à l’eau et au savon, se brosser soigneusement les cheveux ou encore se servir de ruban adhésif pour décrocher les poils urticants de la peau font partie de leurs principales prérogatives en cas de contact avec la peau.

Mais l’agence ne s’arrête pas là et met en garde les habitants sur une possibilité de contact avec les yeux, les voies respiratoires mais aussi une possibilité d'ingestion des poils. Pour ces trois cas, l’ARS recommande de se rincer les yeux, idéalement dans un cabinet médical, de diluer la quantité de poils ingérés en buvant un grand verre d’eau et de tenter d’enlever les poils de la muqueuse de la bouche en raclant prudemment à l’aide d’une spatule.

L’organisme conseille, quelle que soit la situation, de consulter un médecin ou de se rendre en pharmacie en cas de symptômes légers et de consulter un service d’urgence qu’en cas d’apparition de signes graves comme des vomissements, des malaises, de vertiges, des difficultés à déglutir, des difficultés respiratoires ou une atteinte sévère des yeux. 

Chiens et chats, eux aussi impactés

Mais les hommes ne sont pas les seuls à souffrir de ces insectes aux poils urticants. Nos amis à quatre pattes sont eux aussi exposés et peuvent souffrir de lésions graves, parfois mortelles. “Si on voit son chien en contact avec une chenille, le mieux c’est d’appeler tout de suite un vétérinaire. Bien souvent, le risque pour l’animal c’est une grosse inflammation de la langue, avec, des fois la tête qui gonfle et même une inflammation des yeux. Les principaux signaux sont des gonflements, des douleurs et une salivation excessive. Ils arrivent assez rapidement, dans les 10 minutes qui suivent l’exposition”, explique Clémentine Collignon, vétérinaire à la clinique du Gremillon, à Essey-lès-Nancy.

“Le plus risqué, c'est quand les poils des chenilles font une telle réaction sur la langue qu’elle nécrose”, ajoute-t-elle. Si vous vous trouvez loin de votre vétérinaire, pour soulager un peu votre animal, la soignante conseille :  “d'éventuellement rincer la gueule de l’animal avec de l’eau. Mais attention, il faut toujours se protéger les mains car nous réagissons aussi aux poils”. Damien Desirotte, vétérinaire dans la clinique 38.5, à Epinal, ajoute : “Le froid peut aider à soulager dans un premier temps. En fonction de la zone touchée, on peut baigner son chien pour le refroidir”.

“Une fois que le chien est à la clinique, nous faisons un rinçage abondant avec une solution de bicarbonate. Cela peut être tellement douloureux pour l’animal que nous devons parfois le sédater. Après l'intervention, on donnera des anti-inflammatoires et des antibiotiques pour éviter le risque de nécrose. Parfois on pourra même prescrire des antidouleurs qui nécessitent des opioïdes”, détaille la vétérinaire d'Essey-lès-Nancy.

Si le chien est plus souvent touché car il a tendance à être moins méfiant et à mettre plus de choses dans sa bouche, les chats peuvent l’être aussi. “C’est souvent moins grave, mais si c’est en bordure de forêt, il peut quand même recevoir des poils sur son pelage”, précise-t-elle. Pour éviter de promener son chien dans des zones infestées, les deux vétérinaires conseillent d'observer les panneaux présents sur les sentiers et de rester au maximum dans des secteurs balisés.

Clémentine Collignon conseille également de s’informer grâce aux groupes de propriétaires de chien présents sur les réseaux sociaux. Elle souligne : “Si vous-même vous découvrez une zone infectée, n'hésitez pas à le partager aux autres propriétaires de chiens”.

durée de la vidéo : 00h01mn49s
Les chenilles processionnaires du chêne sont de retour en Lorraine, voici le produit miracle pour en venir à bout. ©France Télévisions

Vous l’aurez compris, que vous ou votre animal soyez en contact avec les poils de la chenille processionnaire, le premier réflexe reste de contacter un médecin ou un vétérinaire. Dans la vidéo ci-dessus, voici un ingrédient miracle pour venir à bout de ces insectes, classés comme nuisibles. 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité