Nancy : disparition d'une pastille de cobalt à l'Institut Jean Lamour

© ftv Lorraine
© ftv Lorraine

Une pastille de cobalt 57 a disparu à l'Insitut Jean Lamour à Nancy ce mardi. Il pourrait s'agir d'un vol, une enquête de police est en cours. 

Par Jeanne de Butler

Perte ou vol ?

C'est à l'occasion du déménagement des locaux de l'institut Jean Lamour, de la rue Saurupt au campus Artem à Nancy, que la disparition d'une pastille de cobalt 57 a été remarquée.

Cette pastille de la taille d'une pièce de monnaie était préciseusement stockée dans un coffre fort verrouillé.
Pourtant, mardi, lorsque la disparition a été constatée, le coffre n'avait pas été forcé. Il pourrait donc s'agir d'une perte, mais aussi d'un vol. 

Une enquête de police est actuellement en cours.



Un matériau radioactif qui peut présenter des dangers

Le cobalt 57 est un matériau faiblement radioactif, mais qui nécessite une manipulation et un stockage répondant à des règles strictes.
Il peut présenter un danger même faible pour la santé (le garder longtemps peut provoquer des brûlures) et pour l'environnement.


Sur le même sujet

Laurent Baheux présente « 50 nuances de lion » au festival de photo de Montier-en-Der

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne