Nancy : le procès des “décrocheurs” du portrait d'Emmanuel Macron reporté de 8 mois

Manifestation de soutien aux décrocheurs du portrait d' Emmanuel Macron devant la cité judiciaire de Nancy le 9 octobre 2019. / © Document remis-page Facebook ANV COP 21 Nancy.
Manifestation de soutien aux décrocheurs du portrait d' Emmanuel Macron devant la cité judiciaire de Nancy le 9 octobre 2019. / © Document remis-page Facebook ANV COP 21 Nancy.

Le tribunal de grande Instance de Nancy reporte le procès des 4 "décrocheurs " de la photo du président de la république Emmanuel Macron. Ce procès trés attendu devait se dérouler mercredi 9 octobre a été reporté au 26 juin 2020 à 8h30. Huit mois d'attente.

Par Bruno Courtaux

Le tribunal de Nancy de Grand Instance reporte le procès des 4 "décrocheurs" de la photo d'Emmanuel Macron. Le procès qui devait se dérouler mercredi 9 octobre à été repoussé au 26 juin 2020.
Pour les auteurs, leurs actes sont parfaitement justifiés vu l'urgence et les enjeux climatiques à venir. Une date très lointaine qui démontre bien que les institutions ne sont pas prêtes à assumer cette urgence environnementale..

Emmanuel Macron fait de beaux discours à l'international, mais n'agit pas
- Virginie Hacquard, prévenue.

Cette décrocheuse est passible de cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende. Un des autres prévenus, Johan Moreau, qui encourt lui aussi 5 ans de prison et 375 000 euros d'amende, ajoute: "Emmanuel Macron se positionne en grand défenseur du climat, il est champion de la terre mais quand on se penche sur les chiffres ça ne le fait pas du tout.

La France en fait est incapable de respecter ses objectifs, et ça c'est très grave"
- Johan Moreau, prévenu.

Urgent d'attendre

Une date répoussée qui irrite un des membres de "Action Non Violente-COP 21". Steven Royer déclare :"On s'attendait à un report de quelques jours, mais là c'est imcompréhensible "On pouvait comprendre qu'il y ai un report par le président de l'audience qui voulait faire un procès dans la sérénité. Mais là, c'est beaucoup trop long. Le problème du déréglement climatique pour nous ne peut pas attendre huit mois. Pour nous il est grand temps d'en parler et surtout d'agir avec des mesures fortes face à l'urgence de la situation."

 les scientifiques disent qu'il n'y a plus que un ou deux ans pour agir efficacement.
-Steven Royer, membre de ANV-COP21.

Les défenseurs de la cause climatique se disent finalement qu'ils ont huit mois pour préparer une grande journée d'action le 28 juin 2020, afin de dénoncer ce qu'ils appelent l'inaction climatique du gouvernement.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus