Octobre Rose : “ Le dépistage précoce permet un traitement beaucoup moins lourd”

Depuis 26 ans Octobre est traditionnellement le mois des campagnes de sensibilisation pour le dépistage du cancer du sein. "Octobre Rose" 2019 a donc été lancé le mardi 1er. En dix ans, la prise en charge du cancer du sein a considérablement évolué.

Par Yves Quemener

La campagne Octobre Rose est l'occasion de sensibiliser au dépistage du cancer du sein et de récolter des fonds pour la recherche. Mardi 1er octobre 2019, pour la 26ème année consécutive en France, c'est le lancement du mois de sensibilisation sur le cancer du sein.
C'est aussi l’occasion d’examiner les avantages et les inconvénients des examens systématiques de santé.
Le docteur Anne Lesur, oncosénologue, responsable de la coordination du parcours de soins en sénologie à l' Institut de Cancérologie de Lorraine répond à nos questions. 
 

Détecté précocement, le cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10. Le dépistage systématique du cancer du sein est-il nécessaire ? 
On peut appeler ça un rapport qualité/risque. Nous diagnostiquons maintenat 59.000 nouveaux cas par ans. Et à partir de 45 ans la définition du dépistage est un outil acceptable et surtout un outil surtout validé sur le plan scientifique. Ce qui permet une amélioration des soins et de la guérison, une amélioration en terme de qualité.
 

Comment améliorer à l’avenir le dépistage du cancer du sein ?
Tout d'abord il faut rappeler que ​​les deux principaux facteurs de risques restent la sédentarité et le surpoids. Ensuite la  génétique joue un rôle.
Poser un diagnostic le plus tôt possible sur la maladie offre la possibilité de la soigner suffisamment tôt.
Et ainsi on prescrit des traitements plus tôt comme une mammographie. Un outil qui est indispensable.
Pour les malades, nous pouvons donner des traitements qui sont moins agressifs et au fil du temps, on a des tumeurs de moins en moins évoluées. 

Octobre Rose permet de montrer les nouvelles avancées médicales. C'est important ? 
Octobre Rose, bien sûr c’est le rendez-vous indispensable de la prévention. Avec une vocation initiale qui est la solidarité car tout le monde se sent concerné.

Au programme : 
Rendez-vous le dimanche 6 octobre 2019 à Tomblaine, à côté de Nancy. Nancy Athlétisme Métropole organise une course 100 % féminine de cinq kilomètres au départ du stade Raymond Petit. 

 

Que représente le cancer du sein en France ?

Le cancer du sein est le plus diagnostiqué en France.
Selon l’Institut du cancer (INCa), 59.000 nouveaux cas sont détectés chaque année, soit 31 % des cancers touchant les femmes.
Il s’agit aussi du cancer féminin le plus meurtrier, avec près de 12.000 morts par an.
Dans 80 % des cas, les cancers du sein sont détectés chez des patientes de plus de 50 ans, et on estime qu’une femme sur huit y sera confrontée au cours de sa vie.
C’est aussi l’un des cancers qui se guérissent le mieux, avec 87 % de taux de survie à cinq ans, selon l’Institut de veille sanitaire (INVS).

Sur le même sujet

Les + Lus