Moins de chauffage, crainte des coupures : ces Nancéiens qui se préparent à l'hiver

Publié le
Écrit par Houari Ayadi .

Après la hausse des prix de l’énergie, les Nancéiens se demandent maintenant s’ils ne vont pas subir des coupures de courant. Face à la perspective de ne pas pouvoir s’éclairer ou se chauffer tout l'hiver, certains d’entre eux commencent déjà à s’équiper.

À « La droguerie du marché », située en plein centre-ville de Nancy, on trouve presque tout : vaisselle, matériel de bricolage, outillage... mais en ce moment, certains produits ont plus la cote que d’autres. C’est le cas notamment des bougies, qui peuvent représenter de bonnes alternatives en cas de pannes de courant pour beaucoup de clients : "On nous demande des bougies mais aussi des réchauds, des bouillottes", précise Clément Touvet, le vendeur de ce commerce à qui les clients expliquent parfois : « On ne sait jamais, si on a des coupures, il vaut mieux prévoir ». 

On ne sait jamais si on a des coupures, il vaut mieux prévoir

clients de "La droguerie du marché" à Nancy

Clément Touzet, vendeur

Car les éventuelles pannes d’électricité et de gaz de la saison à venir sont dans beaucoup d’esprits. Pour s’en prémunir, certains locataires et propriétaires "achètent aussi des joints de calfeutrage, un bon isolant pour éviter que l’air ne passe chez eux. Des boudins de portes d’entrées aussi", complète le commerçant qui note cependant "pas plus d’affluence que d’habitude mais des demandes adaptées à la situation actuelle, des achats plus réfléchis".

Le professionnel doit parfois répondre à des demandes spécifiques : "une ou deux fois, on m’a demandé des réchauds à gaz et des grosses lampes de poches. J’ai dû en commander car nous n’en n’avons pas en stock".

Pour contrôler au mieux la température de leurs logements, plusieurs de ses clients investissent également dans des thermomètres : "On les vend bien. Il y en a presque plus", se félicite Clément.

Crise énergétique et inflation

Dans la commune voisine de Vandœuvre-lès-Nancy, l’équipe commerciale du GiFi remarque une hausse des ventes de ses chauffages d’appoints. On vient parfois ici pour s’en procurer par peur d’un manque de chaleur dans son logement cet hiver, mais aussi par souci d’économie : "On nous demande des petits radiateurs pour pallier à l’augmentation des tarifs. Les gens ont du mal à rallumer leurs chaudières", déclare Cécile Jeandel, cogérante de ce GiFi de la zone Commerciale du Réveilleux. 

 

Devant la hausse des prix de l’énergie, les enseignes de distribution de produits à petits prix sont effectivement plébiscitées : "Même si beaucoup de clients font attention à leurs dépenses, cela ne les empêche pas de se préparer pour l’hiver. On vend beaucoup de bougies et les plaid partent bien car ils préfèrent mettre un plaid de plus sur leur canapé plutôt que d’augmenter le chauffage", affirme la responsable.

 

Le linge de maison, c’est exactement ce que Nelly Dominguez, étudiante, est venue chercher dans cette grande surface. Elle vient compléter ses courses de la semaine dernière : "j’ai pris des housses et des couettes pour avoir plus chaud cet hiver", témoigne-t-elle.

En plus d’éventuelles coupures d’énergie, elle redoute une énième dépense imprévue : "J’ai reçu une facture de régularisation de près de 400 euros il y a quelques jours. Donc là, je préfère faire attention, quitte à rester habillée chez moi".

 

Pour Amaelle Branche qui gère l’espace de vente de ces produits, "les gens veulent éviter de faire des dépenses en rallumant tout de suite leurs chauffages. L’heure est aux économies"

Pour faire face à la demande, le GiFi de Vandœuvre-lès-Nancy reçoit de sa centrale d'achats plus de couettes qu’en temps normal. Le rayon spécialisé a d'ailleurs été rechargé 3 fois la semaine dernière. 

Autre produits phares du magasin, les « pilou-pilou », ces combi-pyjama qui doivent leur nom au tissu de coton pelucheux et duveteux avec lequel ils sont fabriqués. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité