PORTRAIT. Yaël Braun-Pivet est la première femme à présider l'Assemblée nationale, "mon grand-père pour fuir l'antisémitisme s’est réfugié à Nancy"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yves Quemener

Petite-fille d'un juif polonais, la nouvelle présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet est née à Nancy (Meurthe-et-Moselle). Elle est la première femme à accéder à cette fonction prestigieuse. "Mes grands-parents sont arrivés en France, à Nancy, sans rien".

Yaël Braun-Pivet est née à Nancy (Meurthe-et-Moselle) en 1970. Elle est devenue, mardi 28 juin 2022, la première femme à présider l'Assemblée Nationale au terme de deux tours de scrutin.

Son grand-père, pour fuir l'antisémitisme, s’est réfugié à Nancy dans les années 30. En Lorraine, son père était cadre dans une entreprise publicitaire et sa mère était une enfant de la DDASS (direction départementale des Affaires sanitaires et sociales). Puis la famille a quitté Nancy. 

Ancienne avocate pénaliste, elle exerce sept ans en tant qu’avocate en droit pénal dans le cabinet de Hervé Témime à Paris.

C’est quelqu’un d’une très grande empathie et je suis très très heureux pour elle. C’est quelqu’un de solaire, de lumineux, et de toujours très positif.

Hervé Témime, avocat à Paris

Hervé Témime, joint par téléphone mercredi 29 juin 2022, raconte à France 3 Lorraine. "Je me souviens de quelqu’un d’une très grande énergie. Elle est restée plusieurs années dans notre cabinet d’avocat à Paris. En droit pénal général, elle a beaucoup travaillé sur la prison. C’est quelqu’un d’une très grande empathie et je suis très très heureux pour elle. C’est quelqu’un de solaire, de lumineux, et de toujours très positif".

Dans son premier discours à l'Assemblée Nationale, Yaël Braun-Pivet a souvent fait référence à son histoire. Sa famille. Ses grands-parents, "ils ont fui le nazisme lors de la seconde guerre mondiale avant de s'installer à Nancy."

Yaël Braun-Pivet a été élue députée des Yvelines. Elle a été la présidente de la commission des Lois pendant cinq ans.

Elle a quitté le gouvernement, après seulement un mois et cinq jours au ministère des Outre-Mer.