Régionales 2021 dans le Grand Est : "Je pars pour gagner" annonce Jean Rottner, le président sortant

Jean Rottner, le président sortant Les Républicains de la Région Grand Est se présentera bien devant les électeurs en juin prochain aux régionales. Premier jour de campagne mené au pas de charge, avec notamment une visite d'entreprise dans le Lunévillois.   

Première journée de campagne dans le Lunévillois pour le candidat Jean Rottner
Première journée de campagne dans le Lunévillois pour le candidat Jean Rottner © Anne-Sophie Pierson/ FTV.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Jean Rottner, président Les Républicains de la région Grand Est, n'a pas perdu une seconde. A peine a-t-il officialisé sa candidature, dans une interview publiée ce mardi 04 mai 2021, dans la presse quotidienne régionale, qu'il bat déjà la campagne.
A la sortie de l'hôtel de police de Strasbourg, ce mardi matin, il a donné une première tendance du ton de sa campagne: "parler de ses adversaires ne sert à rien. Moi, je préfère parler de mon programme, de mon ambition. Mon ennemi numéro un c'est probablement l'abstention, le désintérêt pour la chose publique et pour la politique."

Visite de terrain à Azerailles

Pour sa première journée de candidat, Jean Rottner a choisi de venir en Meurthe-et-Moselle, à Azerailles, dans le Lunévillois, pour visiter l'usine Hydro Leduc, spécialisée dans la fabrication de pompes à piston et de moteurs hydrauliques. Puis, en début de soirée, le président sortant de la région Grand Est organise une visioconférence avec les maires qui le soutiennent.

Il faut dire qu'à maintenant six grosses semaines du scrutin, il était temps que Jean Rottner fasse connaître ses intentions et ne laisse pas le champ vide au Rassemblement National de Laurent Jacobelli dont les observateurs politiques sont unanimes pour dire qu'il a effectué un bon début de campagne.
L'occasion aussi de contrer la déclaration de candidature très macroniste de la ministre alsacienne Brigitte Klinkert: "je suis le sortant. Personne ne me contraint à me présenter. Je pars pour gagner. J'ai choisi de venir dans le Lunévillois car c'est un territoire qui innove et c'est ce qui m'anime. Nous aurions pu aller dans le Toulois, à Nancy, chaque territoire de ce département est important à mes yeux."

Visite de terrain pour le candidat Rottner à l'usine Hydro Leduc d'Azerailles.
Visite de terrain pour le candidat Rottner à l'usine Hydro Leduc d'Azerailles. © Anne-Sophie Pierson/ FTV

Une notoriété acquise pendant la crise sanitaire

A la tête de la région Grand Est depuis octobre 2017 -après la démission du premier président, Philippe Richert- l'ancien maire de Mulhouse s'est beaucoup investi sur la question sanitaire liée à la pandémie de Covid.
Médecin urgentiste de formation, c'est sur ce terrain de la crise du coronavirus que Jean Rottner s'est fait connaître au-delà des frontières de son territoire. Tout le monde se souvient qu'il était notamment monté au créneau début janvier pour dénoncer les lenteurs du démarrage de la campagne de vaccination allant jusqu'à qualifier de "scandale d'Etat" la situation sur le plateau des Quatre Vérités de France 2.

Mais pour apporter une note d'espoir dans cette période compliquée, Jean Rottner fait la promesse, dans cette campagne qui débute, d'offrir un avenir à chaque habitant de la région.
Le genre de promesse qui ne fait pas de mal et dont les politiques raffolent quel que soit le bord politique. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections régionales élections région grand est fusion des régions réforme territoriale