Régionales 2021 dans le Grand Est : pas d'accord à gauche entre les listes d'Eliane Romani et d'Aurélie Filippetti

Lundi 21 juin, l'équipe d'Eliane Romani annonce l'échec des discussions avec la liste d'Aurélie Filippetti. "Les discussions de cette nuit ne se sont pas très bien passées". Sans surprise, pas d'accord possible entre les deux listes de gauche pour le second tour des élections régionales.

A peine les estimations des résultats publiées à 20 heures ce dimanche 20 juin, les deux listes de gauche se sont réunies en visio-conférence pour tenter de se rapprocher. Résultat : échec sur toute la ligne. Ainsi, dans un communiqué publié lundi 21 juin 2021, Aurélie Filippetti précise : "nous ne pouvons pas nous maintenir au second tour mais nous étions prêts à travailler avec la liste d’Eliane Romani. Dans ces circonstances, c’est à la liste arrivée en tête de faire des propositions : il n’y en a eu aucune".

C’est la guerre entre Eliane Romani et Aurélie Filippetti  

A Reims, Eliane Romani, dans une conférence de presse lundi 21 juin dans la matinée explique que : "nous avons construit une équipe de rassemblement. Alors oui, j'ai contacté Aurélie Filippetti pour élargir notre équipe et pour mettre en place une façon commune de travailler". Visiblement, les négociations étaient déjà très difficiles avant même l'annonce des résultats. Eliane Romani ajoute : "les discussions cette nuit ne se sont pas très bien passées. L'équipe d’Aurélie Filippetti a coupé les ponts. Nous les avons rappelés, ils n'ont pas répondus."

Cependant, l’Appel Inédit, la liste portée par Aurélie Filippetti, Caroline Fiat et Pernelle Richardot estime que "malheureusement, de nouveau, nous nous sommes heurtés à un mur et au refus de prendre en compte les idées et la nouveauté incarnée par l’Appel Inédit".

En troisième position du scrutin, la candidate EELV Eliane Romani, soutenue par le PS et le PCF, atteint 14,60%. De son côté Aurélie Filipetti soutenue par Générations et LFI, est restée avec son "Appel inédit" sous la barre des 10% avec 8,64%. Mais avec un taux d'abstention de 70,38%, le Grand Est se distingue surtout avec la palme de la plus forte abstention parmi les treize régions métropolitaines.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections région grand est fusion des régions réforme territoriale élections régionales 2021