A la station d’épuration du Grand Nancy, deux digesteurs à la pointe de la technologie transforment les boues humaines en biogaz. Ils ont été inaugurés ce mardi 9 mai 2023.

A Nancy, maintenant quand vous tirez la chasse d’eau, vos boues sont désormais transformées en énergie…Les élus du Grand Nancy ont inauguré cette nouvelle unité ultra moderne de la station d’épuration mardi le 9 mai 2023.

La première injection de gaz dans le réseau a été réalisée en février 2023. En ce mois de mai les digesteurs fonctionnent en plein régime et fournissent l’équivalent de la consommation de 3000 foyers.

Un processus avec plusieurs avantages 

Les eaux usées de l’agglomération de Nancy génèrent 4000 tonnes de boues chaque année. Une matière sèche qui avant était directement épandue dans les champs agricoles ou transformée en compost.

Aujourd’hui les 30 millions de mètres cubes d’eaux usées urbaines vont passer par ces digesteurs pour produire un gaz local. Les déchets de ce processus seront après renvoyés en composterie. 

" Le premier avantage est que nous allons utiliser un produit qui avant était un déchet pour produire de l’énergie. Les boues sont chauffées à 35° pendant 3 à 4 semaines dans les deux digesteurs. C’est la fermentation qui produit du biogaz ", explique Marina Dorier directrice de la station dépuration.

Ce processus permettra également de réduire le volume des déchets à évacuer de 35 %. En plus, les nuisances olfactives seront minimisées. Enfin, le biométhane produit ici est directement injecté dans le réseau de gaz naturel. 

"Le gaz qui sort là contient deux tiers de méthane. Pour aller à 99 % de méthane, il faut purifier et là cette technologie permet de bien sélectionner la molécule de méthane et pas le reste", ajoute Pierre Ribaute, directeur général de Veolia Eau France.

13,5 millions d'euros d'investissement 

La métropole du Grand Nancy a investi environ 12 millions d’euros dans le projet. L’agence de l'eau et L'ADEME ont subventionné l'unité de méthanisation à hauteur de 1,3 millions d’euros. La revente du biogaz permettra un retour sur investissement en 10 ans. Cette production d’énergie locale s’inscrit dans le plan d’action pour le climat du territoire. 

"Nous voulons accélérer l’autonomie énergétique du territoire. Nous devons moins dépendre des énergies fossiles pour des raisons écologiques comme pour des raisons économiques. À l’horizon 2050, la part des énergies renouvelables dois atteindre 70 %", réagit Mathieu Klein, président de la Métropole du Grand Nancy. 

C’est la deuxième unité de méthanisation de ce type en Lorraine après celle d’Hagondange. 

À l’échelle du Grand Est, les villes de Strasbourg, Mulhouse et Troyes sont également équipées de ce processus.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité