• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

A Bar-le-Duc, 14-18, c'est aussi une histoire de mode

Au Salon de la mode d'époque, on pouvait s'y croire le temps d'une photo. / © France 3 Lorraine
Au Salon de la mode d'époque, on pouvait s'y croire le temps d'une photo. / © France 3 Lorraine

Oubliées, capotes grises et bandes molletières : à Bar-le-Duc, une exposition célèbre la mode de "l'arrière", et en particulier la mode féminine, ce week-end des 10 et 11 novembre. Car la guerre fut aussi l'occasion d'une évolution accélérée du statut des femmes, et de leur façon de s'habiller.

Par Benoît de Butler

Si la Mission "Histoire" du département de la Meuse est sortie de l'enfer des tranchées pour s'intéresser à un thème beaucoup plus frivole, c'est que la mode fait elle aussi partie de l'Histoire. Oui, pendant la guerre, il fallait bien que la vie continue. Et les codes vestimentaires en disent long sur la société de l'époque.

Le salon, qui ce tient ce week-end des 10 et 11 novembre 2018 à Bar-le-Duc, balaie les années 1900-1920. C'est-à-dire qu'on part de la Belle Epoque, ses longues robes, ses corsets à baleines et ses immenses chapeaux à plumes... en tous cas pour les bourgeoises.

Économiser le tissu

Avec la guerre, tout change. Il faut économiser le tissu.
Très vite, le noir du deuil s'invite dans la garde-robe de la plupart des familles.

Et surtout, un grand nombre de femmes de toutes conditions vont remplacer les hommes au travail, que ce soit à l'usine, au bureau ou dans les hôpitaux.

La silhouette féminine s'allège en privilégiant des vêtements plus fonctionnels... Ce qui n'interdit pas l'élégance : robes courtes (voire pantalon !), taille basse et petit bibi. La mode des années 20 - les années folles - est née.
Le salon expose des tenues des années 1900 à 1920. / © Grégory Boileau, France 3 Lorraine
Le salon expose des tenues des années 1900 à 1920. / © Grégory Boileau, France 3 Lorraine
Outre la collection de vêtements d'époque, le salon propose des ateliers de broderie, tricot et crochet ainsi que la création de chapeaux éphémères, avec des artisans de la région.

Il est aussi possible d'enfiler un costume pour se faire tirer le portrait en grande tenue d'il y a un siècle.
 

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus