Social : les salariés sauvent leur entreprise de la liquidation judiciaire, "une fierté d'être soutenus par nos clients"

Le tribunal de commerce de Bar-le-Duc (Meuse) valide mercredi 3 juillet 2024 la reprise de La Meusienne SA à Ancerville par les salariés. L'entreprise, un des derniers tubistes de France, est spécialisée dans les tubes soudés inoxydables.

Le tribunal de commerce de Bar-le-Duc (Meuse) a donné son feu vert mercredi 3 juillet 2024 à la reprise par les salariés de l'entreprise La Meusienne SA à Ancerville sous la forme d’une Société coopérative de production (Scop).

Cette décision permet à la société, fondée en 1899 et spécialisée dans les produits inox, d'échapper à la liquidation judiciaire. Un soulagement pour Roxanne Creutz, la responsable de gestion, à l'origine du projet : "nous sommes très heureux. Cela montre que notre modèle est viable. Nous sommes bien implantés et nous avons aussi un vrai soutien des clients".

Dans son délibéré, le tribunal de commerce a reconnu la solidité du dossier de reprise. Le projet de Scop porté par les salariés a bénéficié de l'accompagnement déterminant de l'Union régional des Scop Grand Est. Jointe par téléphone un peu avant la décision du tribunal, la directrice Marie-Madeleine Maucourt n'avait pas d'inquiétude sur l'issue positive de la procédure : "nous avons monté un plan de financement de quatre millions d'euros sur la base d'un modèle économique avec quarante salariés. Je n'avais aucun doute sur la validation du projet de reprise par le tribunal de commerce".

Une quarantaine d'emplois sauvés

Roxanne Creutz explique que la création de la Scop a été la réponse à un fort sentiment de frustration lorsque l'unique repreneur s'est désisté. Quarante et un salariés adhèrent immédiatement au projet : "les équipes opérationnelles n'ont jamais cessé de travailler. Nous avons appelé les clients un par un pour leur expliquer le projet. Ils nous ont remercié pour la démarche et suivi sans hésitation".

Les salariés prendront la direction de la société lundi 8 juillet. 

 

Quarante emplois industriels sont sauvegardés. Après avoir été la propriété d'ArcelorMittal, d'Aperam et de fonds d'investissements, La Meusienne SA était détenue depuis 2021 par le groupe LICAPGmbH dont le siège social est à Vaduz au Lichtenstein. L'entreprise est spécialisée dans la fabrication de tubes soudés en acier inoxydable pour les industries nucléaires, chimiques, pharmaceutiques, alimentaires et sanitaires.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité