Confinement : les gendarmes mosellans jouent la proximité

La gendarmerie de la Moselle menait ce samedi 2 mai une opération de prise de contact avec la population : objectif renouer avec la population des liens parfois distendus depuis la mise en place du confinement.

Les gendarmes sont allés à la rencontre des habitants à la sortie d'un supermarché de Lorquin.
Les gendarmes sont allés à la rencontre des habitants à la sortie d'un supermarché de Lorquin. © Emmanuel André / France Télévisions
Distribution de flyers devant l’entrée d’une grande surface. Les gendarmes de la compagnie de gendarmerie de Sarrebourg/Château-Salins étaient à pied d’œuvre ce samedi matin sur la commune de Lorquin.
 

Au programme, la prévention contre les cambriolages, mais aussi des conseils sur la sécurité informatique : quels gestes adopter devant un courriel douteux, mais aussi que faire lorsque l’on a cliqué là où il ne fallait pas, car en ce moment « les escroqueries par internet se multiplient » explique un gendarme. Et des conseils pratique pour guider les enfants qui passent, en ce moment, beaucoup de temps sur internet. 

Une communication à destination des particuliers, mais aussi des chefs d’entreprise et bien sur des élus locaux. Jean-Pierre Jully, le maire de Lorquin, était présent aux côtés des gendarmes. Cette opération il la trouve nécessaire : « C’est une excellente opération. Il faut que la gendarmerie soit près de la population pour la rassurer et la renseigner ». Et le maire poursuit : « le lien a toujours existé entre les maires et la gendarmerie. Ces jours-ci c’est encore plus nécessaire ».
 
Les gendarmes ont répondu à toutes les questions.
Les gendarmes ont répondu à toutes les questions. © Emmanuel André / France Télévisions


Du côté des habitants de Lorquin aussi on apprécie cet échange. Car les habitants ont beaucoup de questions, notamment sur les mesures annoncées par le gouvernement pour le 11 mai : « ça permet d’éclaircir certains cas concernant les directives du gouvernement, par exemple les 100 km » explique le maire de Lorquin.

Souvent ce sont des questions pratiques, comme cet habitant qui veut aller voir ses beaux-parents, mais qui ne sait pas s’il en a le droit. Les gendarmes vont lui expliquer les possibilités qui s'offrent à lui. Un peu plus loin, une dame âgée est partagée : « ça fait du bien, dit-elle, ils sont là pour nous renseigner », mais elle déplore un trop gros flot d’informations parfois : « on est sur-renseignés, et on ne comprend rien du tout, parce que ça change tout le temps ».

L’opération #RepondrePresent, initiée par la gendarmerie, a vocation à se poursuivre dans tout le pays ces prochains jours.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : conseils pratiques santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter