• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Woustviller : remise des premiers cahiers de doléances, “beaucoup d'observations, moins de propositions”

Remise au préfet de la Moselle des premiers cahiers de doléances, samedi 23 février 2019, à l'occasion de l'assemblée générale des maires ruraux de la Moselle. / © France 3 Lorraine. Sébastien Rock
Remise au préfet de la Moselle des premiers cahiers de doléances, samedi 23 février 2019, à l'occasion de l'assemblée générale des maires ruraux de la Moselle. / © France 3 Lorraine. Sébastien Rock

Samedi 23 février 2019 à Woustviller en Moselle, le préfet de Moselle, Didier Martin s’est vu remettre environ 150 cahiers de doléances, à l'occasion de l’assemblée générale des maires ruraux de la Moselle. 

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

C'est à l'occasion de l'assemblée générale de leur association, samedi 23 février 2019, que les maires ruraux de Moselle ont remis au préfet Didier Martin 150 cahiers de doléances remplis dans leurs communes par les habitants. Une remise symbolique et l'occasion pour ces élus de montrer leur plein engagement dans la démarche démocratique, eux qui s'estimaient les mal-écoutés du gouvernement depuis la dernière élection présidentielle.

Ils ont bien précisé -et le préfet de Moselle les a entendu- que ces cahiers de doléances venaient en complément du dialogue entre les citoyens.
Un dialogue qui s'est fait jour à travers les multiples réunions qui se sont déroulées dans le département, comme partout en France, à l'occasion du grand débat lancé au début de l'année à la demande d'Emmanuel Macron, en réponse aux attentes des gilets jaunes.
 
Didier Martin réceptionne les premiers cahiers de doléances
Le préfet de la Moselle les a reçus à l'occasion de l'assemblée générale des maires ruraux du département, samedi 23 février 2019 à Woustviller. - France 3 Lorraine - Sébastien Rock et Benoît Bour

Des sujets extrêmements variés

"C'est un petit peu la difficulté de l'exercice", explique le préfet de Moselle, "ces cahiers abordent des sujets extrêmements variés.

On y retrouvent de nombreuses observations mais un peu moins de propositions, sur les Institutions, la transition écologique, les services publics, la fiscalité.

Donc des sujets importants pour l'avenir du pays."

Refermés officiellement dans les mairies ce jeudi 20 février, ces cahiers seront désormais transmis à la Bibliothèque Nationale de France (BNF).
Ils y seront numérisés et retranscrits pour ceux qui sont dactylographiés. Ils pourront à l'issue être librement consultés par le grand public.

Toutefois le dialogue citoyen n'est pas achevé. Partout en France, comme en Lorraine et en Moselle, plusieurs réunions du grand débat vont se dérouler jusqu’au 15 mars prochain. Pour plus d'informations vous pouvez consulter notre article d'explications.
Vous pouvez également rédiger directement sur internet votre contribution via la plateforme https://granddebat.fr onglet «Contributions» ou encore transmettre votre avis par la poste à l’adresse :
Grand Débat National
BP 70164
75326 PARIS Cedex 07

Vous avez la parole !
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus