Bilan 2019 de la lutte contre la délinquance et l'insécurité routière en Moselle : moins de vols, plus d'agressions

Conférence de presse des autorités qui rendent public le bilan 2019 de la lutte contre la délinquance et l'insécurité routière pour la Moselle. / © Préfecture de la Moselle
Conférence de presse des autorités qui rendent public le bilan 2019 de la lutte contre la délinquance et l'insécurité routière pour la Moselle. / © Préfecture de la Moselle

La Préfecture de la Moselle a rendu public son bilan 2019 de lutte contre la délinquance et l'insécurité routière, ce mardi 04 février. Des résultats encourageants dans certains domaines et l'occasion de définir les grands objectfs 2020.

Par Didier Vincenot

Le préfet de Moselle présentait ce mardi 04 février 2020, le bilan 2019 de la sécurité dans le département. Parmi les priorités,

  • La lutte contre la délinquance sous toutes ses formes et l’insécurité routière
  • La lutte contre les violences conjugales
  • La lutte contre la radicalisation et la lutte contre la criminalité organisée (trafic de stupéfiants, traites des êtres humains,…).
Voici les statistiques relevées pour l'année 2019.
  • Les atteintes aux biens, bilan global: -1,0%

Le département de la Moselle connaît un taux d’atteinte aux biens de 21,8 pour 1.000 habitants, bien en deçà du taux national qui s’élève à 32,27 pour 1.000 habitants, le département occupant le 57ᵉ rang au niveau national.

  • Les vols liés aux véhicules à moteur: +8%
Ils sont en hausse en 2019 (+8%) par rapport à 2018, hausse liée essentiellement à la hausse des vols de véhicules (+7,3%) et des vols dans les véhicules dits "vols à la roulotte (+15,6%), alors que les vols d’accessoires sont en forte baisse de 9,8%.
  • Les cambriolages de logements: - 9,1%
Ils connaissent une baisse de 9,1% par rapport à l’année 2018, le département restant bien situé par rapport à la situation nationale qui enregistre un taux de cambriolages de logements de 3,64%.
  • Les vols avec violence: -6,7%
Ils passent de 535 à 499 faits entre 2018 et 2019. La tendance sur les 5 dernières années reste très favorable avec une diminution de plus de 28% des faits. Chiffres départementaux restant plus favorables comparativement au niveau national qui connaît un taux 3 fois plus élevé.
Une baisse de 29% est observée sur les deux dernières années.
  • Les atteintes volontaires à l’intégrité physique, bilan global: +10,4%
Résultats en hausse sur le département qui connaît une progression substantielle des atteintes volontaires à l’intégrité physique (AVIP) en 2019 (+ 10,4 %). Une tendance à la hausse sur les 5 dernières années (+ 23 %),  mais un fort ralentissement est observé sur l’année 2019.
  • Les violences physiques non crapuleuses: +11,5%
Une grande partie des atteintes volontaires à l’intégrité physique provient :
  • Des violences physiques non crapuleuses (5.066 faits en 2019, 4.545 en 2018)
  • Des menaces et chantages (2.004 faits en 2019 soit une hausse de 11,1%)
  • Ds violences physiques crapuleuses en forte baisse de 7,1 % (501 faits en 2019, 540 en 2018).
  • Les violences sexuelles: +16,9%

L’année 2019 est marquée par une augmentation des plaintes pour faits de violences sexuelles (93 fait supplémentaires), après une forte hausse observée en fin d’année 2017 due essentiellement à l’affaire Weinstein et à sa large médiatisation, qui a libéré la parole et encouragé les victimes à porter plainte.

  • La sécurité routière

Depuis 2004, les chiffres de la sécurité routière dans le département suivent une évolution favorable puisqu’ils enregistrent une diminution constante du nombre d’accidents et de blessés.
Sur les 15 dernières années, 2019 est l’une des trois années les moins meurtrières: 41 tués en 2013, 43 tués en 2014 et 45 tués en 2019, malgré des contrôles automatisés de vitesse réduits en Moselle (plus de la moitié des équipements existants étant hors service par le fait d'actes d'incivilité).
 

Sur le même sujet

Les + Lus