Coronavirus : se procurer un masque à Metz, mode d'emploi

A Metz et dans toute la métropole, des masques pour toute la population. Les élus dont le maire de Metz, Dominique Gros s'y sont engagés. Dans le même temps, les pharmaciens désormais autorisés à vendre des masques "grand public", croulent sous les commandes. Ils ont bien du mal à s'approvisionner.

A Metz, les prévisions ne sont guère optimistes. De nombreuses pharmacies n'auront pas de masques avant le lundi 18 mai au plus tôt, soit une semaine après le début du déconfinement.
A Metz, les prévisions ne sont guère optimistes. De nombreuses pharmacies n'auront pas de masques avant le lundi 18 mai au plus tôt, soit une semaine après le début du déconfinement. © RICHARD DE HULLESSEN/MAXPPP

"Il y en aura pour tout le monde !" C'est le message que veut faire passer Dominique Gros, le maire de Metz. La Ville a commandé 125 000 masques pour les adultes et 10 000 masques pour les enfants. Soit grosso modo : 1 masque  par habitant. "Au 11 mai, toutes les Messines et tous les Messins qui le souhaitent auront pu obtenir un masque gratuitement" détaille la municipalité sur son site internet. "La Ville de Metz proposera un masque de protection dit "grand public" en tissu, lavable 50 fois à 60°, à chaque habitant".
 

Dominique Gros, le maire de Metz
Dominique Gros, le maire de Metz © Philippe Gisselbrecht – Ville de Metz

Ces masques en tissu ont fait l'objet d'une commande groupée de Metz Métropole pour l'ensemble des communes du territoire métropolitain. A l'échelle de la métropole, cela représente 230 000 masques textiles pour la population.
 

Un seul masque oui, mais réutilisable

Particularité de ces masques : ils sont lavables et réutilisables jusqu'à 50 fois selon le maire.

Ces masques proviennent de l'étranger, d'un fournisseur habituel de la collectivité qui fournit d'autres équipements et vêtements de travail. Un fournisseur ''très ''fiable'' selon la mairie. Ils sont en  coton (100% )-double couche, ont la norme Afnor  et sont lavables 50 fois '' 30 minutes minimum à 60°'' précise le maire.

Une notice  d’utilisation sera fournie avec chaque masque qui pourra être porté pendant 4 heures '' dans les transports en commun, au travail, au collège...Et pour aller à l'école ''lors de la rentrée y compris en zone rouge''souligne Dominique Gros.

 Pour en obtenir un, il suffira de remplir un formulaire en ligne, accessible sur le site de la mairie à compter du mercredi 29 avril 2020. Pour les personnes éloignées du numérique, une inscription sera possible via Allo Mairie (0 800 891 891, appel et service gratuits). 
Un courriel cofirmera à chaque demandeur, un par foyer, l'heure et le lieu de rendez-vous pour venir retirer les masques demandés.
En quelques heures, la mairie a enregistré 20 000 demandes pour 41 000 masques, sans compter les 9 000 masques pour les maisons de retraites et foyer)

Lors d'une conférence depresse le jeudi 30 avril le maire a détaillé le mode d'acheminement et de distribution des masques, qui arriveront par camion à Metz le 7 mai 

Comment la distribution va-t-elle s'organiser ?


La distribution va commencer un jour plus tard qu'annoncé précédemment et s'étalera du 8 au 10 mai dans 34 lieux et  63 guichets ''à l’air libre''sous les auvents des préaux des écoles. les agents de la ville se chargeront de la distribution qui s'effecteura donc sur rendez-vous  et sur des plages horaires étendues: Trois demandeurs par quart d'heure au maximum, pour éviter l'effet de foule.
Encore une fois les demandeurs auront reçu au préalable toutes les informations pour venir retire les masques pour leur foyer,  avec une pièce d’identité et justificatif de domicile.

Pour les personnes qui ne pourront pas se déplacer ou empêchées il sera possible de le signaler et de faire un envoi par la poste
Enfin pour les pour les retardataires qui n'auront pas retiré leurs masques le 10 mai au soir quatre mairies de quartier, choisies pour leur capacité en termes de places de parking, pourront délivrer les masques  du 11 au 20 mai.

Pour  tous ceux qui avaient déjà rendz-vous le 7 mai, le retard de livraison a conduit a reporter leur rendez-vous au 10 même lieu même heure

En parallèle les initiatives citoyennes  pour fabriquer des masques en tissu continuent sur plusieurs sites de la ville et totalisent quelques 32 avc machines à coudre.

Enfin des masques destinés aux enfants (de 5 à 12 ans) seront distribués à leur retour à l'école à compter du 12 mai. Pour ceux qui, en tout cas, rentreront....
Le maire a en effet rappelé que toutes les écoles de la ville seraient bien en capacité d'acceuillir les enfants le 12

Les pharmaciens aussi

De leurs côtés, les pharmaciens peuvent désormais vendre ces masques textiles grand public ou alternatifs. Ce qui n'était pas le cas avant le décret publié au Journal Officiel le dimanche 26 avril 2020.
 

Comme nous n'avions pas le droit d'en vendre avant ce décret personne n'en avait en stock. Dès lundi, tous les confrères se sont rués sur les fournisseurs
 - Eric Schiltz co-président de la Chambre syndicale des Fédération des Pharmaciens de Moselle 

 


Oui mais quand ?


Problème : comme  les pharmaciens n'étaient pas autorisées à vendre ces masques grand public avant dimanche, il n'avaient pas de stock et très peu ont pris le risque d'en acheter avant la publication du décret paru un dimanche. Ce qui n'a pas permis à de nombreux pharmaciens de s'organiser avant le lundi 27 pour contacter les fournisseurs.
 

Dès lundi matin, nous avons reçu des centaines d'appels pour des masques grand public que nous n'avons pas encore. Les gens, sont souvent nerveux car ils ne comprennent pas que nous ne puissions pas leur en fournir... Mais les fournisseurs croulent sous les demandes, des collectivités notamment et je ne sais pas quand nous pourrons nous-mêmes être livrés... 
- Isabelle Lux (Pharmacie Lux-Fortina)
 

Pour l'instant, en attendant l'arrivée plus massive de masques, les pharmaciens se ''débrouillent'' comme ils peuvent. Certains font même jouer leurs réseaux personnels pour satisfaire les premières demandes, en privilégiant parfois, de leur propre initiative, les clients qui présentent des pathologies lourdes. De toute évidence, la demande dépasse de très loin l'offre pour le moment. 
 

Un des types de masques dit ''alternatifs'' proposés dans quelques pharmacies
Un des types de masques dit ''alternatifs'' proposés dans quelques pharmacies © Isabelle Lux


Conséquence : A Metz, de nombreuses pharmacies n'auront pas de masques avant le lundi 18 mai au plus tôt, soit une semaine après le début du déconfinement.

Ca se bouscule, de toute évidence, au niveau des fournisseurs, dont beaucoup se sont reconvertis récemment à la fabrication de ces masques qui, en pharmacie, ne seront pas distribués mais vendus. En fonction du modèle, les prix  varient de 3 à 5 euros voire beaucoup plus en fonction du nombre de réutilisations possibles. Si les pouvoirs publics ne souhaitent pas encadrer les prix, les pharmaciens que nous avons contactés assurent ''ne pas vouloir faire de profit avec ce produit."
 


Les masques alternatifs dits ''grand public'' devraient faire l'objet de toutes les convoitises dans les prochains jours et semaines. A l'instar des autres équipements, professionnels notamment, ils questionnent, selon nos interlocuteurs, sur la capacité d'anticipation des pouvoirs publics afin d'équiper l'ensemble de la population en vue du déconfinement.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région grand est coronavirus - confinement : conseils pratiques santé société