Double meurtre de Montigny-lès-Metz : Francis Heaulme condamné à la perpétuité

Liliane Glock, avocate de Francis Heaulme / © G.Robin pour F3
Liliane Glock, avocate de Francis Heaulme / © G.Robin pour F3

La cour d'assises de la Moselle a condamné mercredi 17 mai 2017 en fin de soirée le "routard du crime" à la peine maximale requise dans la matinée : la réclusion criminelle a perpétuité.

Par Fabrice Rosaci

Les dernières heures du procès

Tous ont parlé, tous se sont exprimés

Après les familles et les avocats des parties civiles hier mardi 16 mai
Après l'avocat général qui a requis la réclusion criminelle à perpétuité ce matin (lire notre article) du mercredi 17 mai

La défense s'est appliquée à démontrer que Francis Heaulme est certes,de par son profil, un coupable idéal, mais qu'il ne saurait être un coupable de substitution dans cette affaire

Tour à tour les avocats ont démonté un par un les éléments d'un puzzle judiciaire monté de toutes pièces, selon eux, par l'accusation, allant jusuq'à mettre en cause l'impartialité du président dela cour d'assises

Il faut rappeler que Liliane Glock, Stéphane Giuranna et Alexandre Bouthier avaient demandé l'acquittement de Francis Heaulme avant même l'ouverture des débats lors de ce 5ème procès, au motif qu'aucune preuve n'a pu être fournie sur l'implication de leur client et qu'il n'avait en outre jamais fourni d'aveux

Stéphane Giuranna, avocat de Francis Heaulme / © G. Robin pour F3 Lorraine
Stéphane Giuranna, avocat de Francis Heaulme / © G. Robin pour F3 Lorraine


4 semaines après toujours pas de preuves et encore moins d'aveux

Mais un faisceau d'éléments concordants qu'il s'agisse de l'enquête des gendarmes, de la présence avérée de Heaulme sur leslieux le jour du crime, de la personalité  du tueur en série, des similitudes avec les autres meurtres pour lesquels il a déjà été condamné, qu'il s'agisse enfin de ses déclarations et de ses confidences hors de tout cadre procédural et des témoignages certes accablants de ses co-détenus notamment...

Autant d'éléments balayés par une défense opiniâtre, combattive et souvent convaincante  lorsque maître Giuranna s'exclame:

'' la justice dans cette affaire a été le cancre de la République...alors arrêtez ce désastre judiciaire, pour les victimes aussi ! ''


Avant de conclure l'avocat s'adresse au jurés en ces termes définitifs: 

 

...'' Ou votez blanc puisque la loi vous y autorise et que le doute doit profiter à l'accusé '' Quel qu'il soit (NDLR)...


Après les plaidoiries des avocats le président Steffanus demande alors à Francis Heaulme de se lever:

" Mr Heaulme, avez-vous quelque chose à ajouter? "

" Oui Mr le Président: Montigny, ce n'est pas moi "

 

Fin des débats, le jury se retire pour délibérer, il est 16h10...

Découvrez le compte-rendu de cette journée dans le 19/20 régional:  

Procès Heaulme : la dernière journée

 

Sur le même sujet

Le maire de Taissy s'inquiète pour le futur des maires français

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne