Gorze : une filière de pain bio et local est en train de germer sur le territoire du Parc Naturel Régional de Lorraine

Le Parc Naturel Régional de Lorraine aura bientôt sa propre filière de blé, farine et pain bio produits sur le territoire du parc.

Quand vous achetez votre pain, vous connaissez souvent le boulanger, mais savez-vous qui a produit le blé et qui a fabriqué la farine ? Bientôt le Parc Naturel Régional de Lorraine avec les Chambres de l’agriculture et les paysans installés sur son territoire, proposera une alternative 100% locale et bio.

L’idée est venue du fait que 70% des surfaces du Parc Naturel Régional de Lorraine sont occupées par la production de céréales. Ce sont des paysans propriétaires de leurs terres et pour une grande partie installés en agriculture biologique. Pourquoi alors ne pas mettre à l'honneur leurs efforts. Le PNLR, les chambres de l'agriculture de la Meuse, la Moselle et la Meurthe et Moselle, ainsi que le Bio Grand Est, se sont associés pour essayer de fédérer une filière de production locale et bio de A à Z.

Toutes les pratiques qui peuvent évoluer vers une préservation des sols, de l’air et de notre qualité de l’eau sont indispensables

Jérôme End, membre du comité du PNRL

En plus de consommer local et de qualité, le but est de soutenir les producteurs locaux et de promouvoir une agriculture durable. "Le Parc Naturel Régional, c’est un peu le poumon vert de la Lorraine. Toutes les pratiques qui peuvent évoluer vers une préservation des sols, de l’air et de notre qualité de l’eau sont indispensables. En répondant finalement à cette filière, nous ne sommes pas juste en train de faire un pain bio mais aussi de protéger nos ressources naturelles", explique Jérôme End, membre du comité du PNRL.

Un projet qui séduit

Pour l’instant, le projet intéresse 32 boulangers lorrains, 21 exploitations céréalières en bio et plusieurs paysans meuniers. A Limey-Remenauville (54), l’exploitation de Kim et Olivier Jacquin,  est en agriculture biologique depuis 2017. Avant leur blé pouvait partir à l’autre bout de l’Europe, vendu par la coopérative. Ce projet offre d’autres perspectives. "Depuis que nous somme en bio, la question de valoriser mieux notre production se pose. On aimerait que notre blé soit transformé localement. A long terme cela nous permettra d’être moins dépendent des cours du marché mondial", confie Kim Jacquin, associée à la SCEA de Lorient.

Certains artisans boulangers sur le territoire du parc pratiquent déjà la production de pain en circuit court. Fabriquer un pain bio avec des farines locales, est le quotidien de Xavier Moreau. Cette pratique très locale reste aussi très marginale mais elle mérite d’être défendue, selon le gérant des Pains vagabonds, à Gorze (57).

Travailler avec une farine artisanale est plus complexe car elle est différente à chaque fois, mais c’est un plaisir, c’est une matière noble et vivante

Xavier Moreau, artisan boulanger bio

"On se bat contre les grandes firmes pour proposer quelque chose qui sort des standards. Je récupère ma farine à la ferme de Bel Air, à moins de trois quart d’heure de route. Travailler avec une farine artisanale est plus complexe car elle est différente à chaque fois, mais c’est un plaisir, c’est une matière noble et vivante", explique Xavier Moreau, artisan boulanger bio.

Mais pour monter une filière blé, farine pain bio sur le territoire du parc, il faut mettre d’accord plusieurs acteurs, notamment les paysans meuniers bio comme Jean Michel Matte, Le Moulin du Petit Poucet, à Royaumeix (54). ll travaille en circuit cour depuis 20 ans. "Le fait que ça soit de la production locale, transformé localement et vendue localement, avec un bilan carbone minime, on ne peut qu’apprécier", se réjouit Jean Michel Matte, paysan meunier bio.

A travers cette filière, 200 ha de culture de blé bio tendre pourraient être valorisés localement. L’objectif est de produire 400 tonnes de pain bio par an. Le consommateur devrait pouvoir trouver un pain bio et local sous l’emblème du parc régional, dans les boulangeries lorraines en 2023.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société nature alimentation agriculture bio agriculture économie