Qatar : "gracié par l'émir", le mosellan Jean-Pierre Marongiu est sorti de prison

L'entrepreneur lorrain, pris au piège au Qatar et emprisonné depuis 2013, officiellement pour "escroquerie" a pu sortir de prison ce mardi 12 juin 2016.
Parti dans ce pays en 2005 pour y faire des affaires, il y a été retenu contre son gré, après avoir dénoncé un système de "racket institutionnel"

Il lui a fallu verser de l'argent, beaucoup d'argent, pour pouvoir retrouver sa liberté.

Même si officiellement c'est une grâce de l'émir du Qatar qui lui a valu d'être relaché de prison
ce mardi 12 juin 2018. Une information révélée par le Républicain Lorrain.

Car en avril dernier, Jean-Pierre Marongiu avait encore une somme de 50.000 euros à "rembourser" pour des chèques sans provisions qui lui ont valu sept ans de prison. 
 

"Machination"

Une "machination" de son "association-imposé" qatari, selon le mosellan arrivé au Quatar en 2005 pour y faire des affaires.
Jea -Pierre Marongiu avait fini par dénoncer l'obligation locale pour un étranger de "s'associer" à des fonds quataris pour pouvoir travailler dans ce pays. Une forme de racket institutionnel.

Qu'il est mal venu d'évoquer, au point que l'affaire c'est mal terminé pour le mosellan comme pour d'autres français.

"Abandonné", selon lui, par les gouvernements français successifs, c'est grâce aux multiples appels et démarches de son épouse et du comité de soutien qu'une partie de l'argent "" a pu être versé.

Isabelle avait pu rentrer à Metz avec ses enfants en 2012. elle n'a cessé depuis de mobiliser ses forces pour la libération de son mari. 
 

Libération "provisoire"

Officiellement le mosellan, sans papier et sans argent pour l'instant, a été libéré provisoirement, pour deux semaines. Il l'indique lui-même sur son compte Facebook.
Mais tous ses amis et sa famille espèrent son retour à Metz pour la fin du mois.

Un départ pour lequel il doit "attendre la fin des vacances de l’Eid Al-Fitr soit au 22 juin 2018" selon un média indépendant qui estime qu'il est "probable qu’il faille patienter jusqu’au 24 juin, premier jour travaillé au Qatar après les vacances", pour qu'enfin Jean-Pierre Marongiu quitte le guépier qatari.