Cet article date de plus de 5 ans

Quel avenir pour l'ancienne base aérienne de Metz-Frescaty ?

L'ancienne base aérienne de Metz-Frescaty est un immense espace de 328 ha plein d'opportunité, mais qui pose aussi beaucoup de question. La communauté d'agglomération de Metz-Metropôle faisait le point lundi 18 janvier 2016 sur les projets d'aménagement du site.
L’ex-base aérienne 128 Metz-Frescaty, aujourd'hui propriété de la communauté d’agglomération de Metz-Métropole, se nomme à présent Plateau de Frescaty.

Hier matin, Henri Hasser, maire du Ban-Saint-Martin et vice-président délégué à la stratégie, à la planification territoriale et à l’aménagement, a conduit la presse locale dans un tour rapide.

Avec leur tour de contrôle, leurs bâtiments administratifs et leurs hangars, les 380 hectares de l’ancienne base aérienne sont toujours coupés du monde. Cet ancien site de défense devait pouvoir s’auto-suffire quoiqu'il arrive. La base aérienne n’était donc reliée à aucun réseau extérieur. Le traitement de l’eau potable ou des communications était assurées sur place. L’électricité y était également produite.

L'urgence est de répondre aux besoins des premières entreprises qui s’installent ou visitent les lieux : "comme ce groupe international dont le nom et les intentions sont classés secret défense en raison de tractations en cours en haut-lieu, relate L'Est Républicain.

Plus d'informations dans le reportage qui suit.

durée de la vidéo: 01 min 25
Plateau de Frescati ©FTV Lorraine



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie société