Nancy : procès en appel de l'accident mortel d'une rame d'essai TER d'Alstom les 26 et 27 mai

Publié le Mis à jour le

Le procès en appel de l’accident meurtrier de 2011, près de Bar-le-Duc, aura lieu ces mardi 26 et mercredi 27 mai devant la Cour d'appel de Nancy. L’information a été confirmée ce lundi 25 mai. Lors de ce drame, une rame d'essai TER d’Alstom a tué 3 salariés.

C’est ce mardi 26 mai 2020 que débutera le procès en appel de l’accident meurtrier du TER d’Alstom Transport devant la Cour d’appel de Nancy (Meurthe-et-Moselle). Les audiences dureront deux jours. L’information nous a été confirmée par le cabinet de Me Pierre Cornut-Gentille, chargé de défendre l’entreprise Alstom Transport dans cette affaire.

Condamnée en correctionnel

La société Alstom Transport et sa filiale centre d'essais ferroviaires (CEF) ont été respectivement condamnées à une amende de 100.000 et de 50.000 euros le 3 septembre 2019 par le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc.
Quatre personnes impliquées dans l’accident du train avaient été renvoyées à la barre. Le responsable de la sécurité du site a été condamné à un an de prison avec sursis. Le responsable de contrôle du poste, a, quant à lui, écopé de quatre mois de prison avec sursis. Les deux autres ont été relaxées.

Les faits

Le 1er décembre 2011, vers 8h35, un TER d’Alstom avait percuté trois salariés de l’entreprise qui travaillaient sur une voie ferrée entre Loxéville et Villeroncourt, à une vingtaine de kilomètres, au sud-est de Bar-le-Duc en Meuse. Le train effectuait des essais sur la voie et roulait à 128 km/h quand il a fauché et tué sur le coup les trois ouvriers.