Noël : quelques idées de cadeaux pour un jeune à Nancy, avec un budget de 50 euros

Publié le Mis à jour le
Écrit par Le Goff Vincent
Le Hat Shop propose une centaine de casquettes et bonnets à la vente.
Le Hat Shop propose une centaine de casquettes et bonnets à la vente. © Vincent Le Goff / FTV

Les fêtes de fin d'année arrivent à grands pas. Casquettes, vêtements, baskets, musique. Voici quelques bonnes adresses pour les étudiants et les adolescents. Des endroits sympas pour se faire plaisir à Nancy, avec un budget de 50 euros.

Noël 2021 approche et chacun commence à réfléchir aux cadeaux qui enchanteront leurs proches. A Nancy, les jeunes peuvent se faire plaisir avec 50 euros. Si vous êtes en manque d'idées, nous vous avons préparé quelques suggestions, découvertes et vérifiées sur place.

Pourquoi pas un couvre-chef

"Ton chapelier moderne qui te veut du bien".
C'est le slogan du magasin Hat Shop, situé au 19 rue Sainte-Anne à Nancy, à deux pas de la rue Saint-Nicolas. Laurent Fernandes est le responsable de la boutique. C'est lui qui a créé cette enseigne en 2014. Au départ, il ne proposait que des casquettes, des bonnets et des chapeaux. Depuis quatre ans, devant le succès du magasin, il présente également du prêt-à-porter : des pulls, des tee-shirts, des laines polaires.

C'est un magasin assez unique. Il y a beaucoup d'habitués. J'organise souvent des événements.

Laurent Fernandes

"En ce moment, ce sont les bonnets qui sont le plus tendance à l'approche de Noël. Les prix varient entre 25 et 50 euros", explique Laurent Fernandes.
Du côté des casquettes et t-shirts, il faut débourser au minimum 30 euros. Un peu plus pour les laines-polaires.

Au total, près de 200 produits sont présentés dans les rayons. Pour Laurent, le but est de permettre aux clients de diversifier leurs achats. "Ce que je propose est bien sûr accessible pour les étudiants. C'est à la mode. Ma clientèle va de 10 à 35 ans, à peu près. C'est un magasin assez unique. Il y a beaucoup d'habitués. J'organise souvent des événements. Il y a des personnes qui viennent jouer au football devant le magasin. L'établissement est excentré du centre-ville, donc c'est plus calme pour se retrouver. C'est très chaleureux et convivial", détaille Laurent Fernandes.

Les amateurs de streetwear pourront aussi se rendre à Sylfa (local 66 centre cial St Sébastien) et à Escapades (7, rue Amerval). Ces magasins nancéiens sont spécialisés dans les vêtements et objets sportifs.

Remonter le temps en musique

C'est le plus ancien disquaire de France. Francis Kremer est le gérant du Punk Records. Il a plus de quarante ans de carrière. C'est en 1975 qu'il s'installe au 27, rue des Maréchaux à Nancy.

À partir de deux euros, vous pouvez trouver pas mal de bonnes choses. C'est comme au supermarché.

Francis Kremer

"Je suis généraliste. Il y a tous les types de musiques ici", dit-il. Les fêtes de fin d'année sont importantes. À cette période, la fréquentation augmente de 30 à 40 %. Au Punk Records, les cartons de commande sont entassés dans un coin. Les caisses et bacs de disques neufs et d'occasion sont classés par ordre alphabétique.

Francis Kremer estime que, pour les étudiants, "10 à 20 euros de budget, c'est déjà un bon panier. Il y en a qui veulent découvrir. Les produits en occasion permettent de rechercher quelque chose qui n'est plus éditée. À partir de deux euros, vous pouvez trouver de bonnes choses. C'est comme au supermarché". En occasion, les clients peuvent trouver un album des Beatles à partir de huit euros. Les prix les plus élevés concernent les éditions collector.

"Les disquaires d'avant ont disparu progressivement, au cours des années, avec l'apparition du numérique. De 3.000 indépendants, nous sommes passés à environ 250 aujourd'hui", regrette le fan des sixties. "Il ne faut pas tuer les supports. Cela reste authentique. Nous faisons de belles choses en CD. Et le vinyle commence à revenir à la mode". D'après le gérant, 85 % de la musique est dématérialisée à travers le monde.

Il existe d'autres disquaires dans la commune. School BAR Records, par exemple, est situé au 31, rue des 4 Eglises à Nancy. Le magasin fait également galerie d'art et salon de thé.

BD et baskets

Les passionnés de littérature, eux, sont invités à se rendre à La Parenthèse. C’est l’une des premières librairies spécialisées en bandes dessinées de la ville. Elle se situe au 19, Cour des Arts à Nancy. Stéphane Godefroid, gérant du magasin, estime que "le Droit du Sol, d’Etienne Davodeau, et Le Monde sans fin de Christophe Blain sont les bandes dessinées qui attirent le plus de jeunes en ce moment. Ce sont des bonnes idées de cadeaux"

Les lecteurs peuvent découvrir également d'autres librairies comme L'Autre Rive (19, Rue Pont Mouja) ou encore au Hall du Livre (38, rue Saint Dizier).

Et enfin, pourquoi pas, si vous avez un budget plus élevé, rendez-vous chez Le Vestiaire à Metz.

Les jeunes restent clairement tournés vers les sneakers, des chaussures de sport.

Grégory, gérant

L’enseigne de chaussures et vêtements est apparue en 2011. "Les jeunes restent clairement tournés vers les sneakers, des chaussures de sport. Nous vendons des Jordan, des Nike Air Force par exemple", dit Grégory, gérant de l’antenne à Metz. Le prix moyen est d’une centaine d’euros, comme dans les magasins Courir et Snipes.

Mais bien sûr, à Metz comme à Nancy, de nombreuses autres enseignes sont accessibles au budget, même les plus restreints.
Et vous, quel sera votre cadeau de noël ?
 

Grand-Est : un budget de 88 euros en moyenne pour les jeunes

Selon le sondage réalisé par Pixpay, 71% des adolescents font des cadeaux de Noël à leurs proches. Et dispose pour cela d'un budget variable selon la geéographie.
Le Grand Est se classe en tête des régions où les adolescents sont les plus généreux lorsqu’il est question de faire plaisir à ses proches à Noël. Avec un budget moyen de 88 euros.

9.513 adolescents, âgés de 11 à 18 ans, ont été interrogés pour cette enquête, entre le 9 et le 15 novembre 2021.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.