On a testé pour vous... le tatouage à la Foire aux Vins de Colmar

Publié le Mis à jour le

Entre deux stands de vignerons et l'achat de votre future piscine... peut-être aurez-vous la tentation de vous faire tatouer. Les professionnels du genre sont nombreux cette année. Et il y en a pour toutes les envies.


Le hall 6 de la Foire aux Vins, c'est l'endroit où il faut être quand on est branché ! D'un côté des bars, de l'autre les tatoueurs.

Vous hésitez, mais vous n'êtes pas prêt(e) à sauter le pas ? Vous êtes exactement dans mon cas. Un tatouage, j'y pense, mais j'ai peur de regretter dans quelques années. Du coup, j'ai choisi le stand de Caro et Chris, des Vosgiens présents pour la première année sur la Foire, qui proposent des tatouages temporaires.

Le plus long, finalement c'est de choisir son modèle. Licorne, papillon, ancre marine.... j'ai finalement jeté mon dévolu sur un lézard à apposer sur la cheville. Le tatouage en lui-même ne dure que quelques secondes : un pochoir sur la peau, l'encre (végétale, garantie hypoallergénique) est projetée grâce à un aérographe. Même pas mal ! Me voilà décorée pour une dizaine de jours - après le tatouage s'estompe. Mais toujours pas convaincue pour autant de passer à la version définitive. 

Et  voilà le résultat !


Vous êtes moins frileux que moi, vous êtes prêt à sauter le pas ? Plusieurs tatoueurs sont également présents, pour des tatouages permanents. Des tatouages "caliente" car les Brésiliens - le pays qui connaît la plus grande convention de tatouage au monde - sont largement représentés cette année. Parmi eux, Rita Karla, l'une des artistes du genre les plus réputées au Brésil. 

Si vous voulez passer entre ses mains, cela se passera dans des algecos à l'extérieur du hall 6. Pour la première fois cette année, les tatouages définitifs se font exclusivement là, pour des questions d'hygiène. Dans le hall 6, trop de monde en effet, ce qui pourrait véhiculer des bactéries. Une cabine de tatouage est tout de même encore présente au centre du hall, pour ceux qui aiment se faire martyriser en public.


Car si l'artiste a des mains expertes, à en croire le visage de Linda, sa victime du jour, qui a choisi de se faire tatouer un ours sur la cuisse, le tatouage définitif est autrement douloureux que mon petit lézard sur la cheville. Mais il paraît qu'il faut souffrir pour être belle...

durée de la vidéo: 03 min 24
La tatouage permanent à la Foire aux vins de Colmar ©France 3 Alsace
Reste la solution du tatouage d'un jour. Pour cela, c'est sur notre stand de France 3 Alsace, dans le hall 2 qu'il faut vous rendre. Nous serons ravis de vous offrir un petit tatouage "culbutos".