Ouverture du procès du distributeur français d'un vaccin contre la méningite

Le procès qui s'est ouvert ce mardi matin à Clermont-Ferrand va être suivi par plusieurs familles de la région. Le vaccin contre la méningite contenait des métaux lourds. La santé de nombreux enfants serait en danger. Près de 240 familles ont porté plainte.

© Raphaël Doumergue / France 3 Champagne-Ardenne
Nous avons rencontré Ninon, une petite fille de 2 ans et demi. Face à notre camera elle semble très éveillée, mais depuis qu'elle a été vaccinée l'an dernier contre la méningite, toute une série de symptômes sont apparus. Des symptômes très lourds qui compliquent le quotidien.

© Raphaël Doumergue / France 3 Champagne-Ardenne
Manon a bien été vaccinée avec du Meningitec, plus précisément avec l'un des 21 lots défectueux qui contenait des métaux lourds comme du plomb. C'est sur internet qu'Ophélie, sa maman, a trouvé d'autres parents dans la même situation. En attaquant en justice, elle attend non seulement une condamnation du laboratoire, mais aussi et avant tout qu'on lui dise la vérité.

Grace à plusieurs traitements les symptômes de Ninon ont reculé, malgré cela elle continue de dormir bien plus que les autres enfants de son âge.

Voir notre reportage diffusé dans le JT 19/20 de ce mardi 22 septembre 2015

durée de la vidéo: 02 min 18
Vaccin contre la méningite - Procès

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société méningite
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter