Pénurie d'essence : des stations-services touchées en Champagne-Ardenne

Plusieurs stations service sont à sec en Champagne-Ardenne, ce vendredi 6 décembre, conséquence de la grève nationale du jeudi 5 décembre. / © Patrick Blanchard - MaxPPP
Plusieurs stations service sont à sec en Champagne-Ardenne, ce vendredi 6 décembre, conséquence de la grève nationale du jeudi 5 décembre. / © Patrick Blanchard - MaxPPP

C'est l'une des conséquences de la grève nationale du 5 décembre, plusieurs stations-services sont partiellement ou totalement indisponibles, en Champagne-Ardenne. 

Par L.L

"Il reste encore un peu de gasoil mais ça ne va pas durer, dans 30 minutes il n'y aura plus rien" nous confie, au téléphone, cet employé de la station Total Access de Troyes. Avec la grève du 5 décembre contre la réforme des retraites, certaines stations-services de Champagne-Ardenne connaissent des difficultés d'approvisionnement. Des ruptures partielles ou totales de carburants. "Mais il y a un bien un effet psychose," explique ce salarié, "les automobilistes entendent parler de pénurie, ils anticipent. Alors ils se ruent sur les pompes." 

Restriction d'essence : 30 euros maximum

Dans la Marne, près d'Epernay, au Leclerc de Pierry, les automobilistes pouvaient encore ce vendredi après-midi prendre de l'essence mais étaient limités à 30 euros maximum. La nuit, cette station ferme exceptionnellement ses pompes en libre-service après 20h (excepté samedi soir). 

A Reims, la station Total Access, située rue Albert Thomas, est fermée depuis ce vendredi matin. 

Pas de difficultés, en revanche, au Total Access de Chaumont, en Haute-Marne, la station a été livrée jeudi soir ainsi que ce matin, tout comme l'Intermarché de Bologne. 

Le site internet pénurie.mon-essence.fr vous indique en temps réel le niveau de carburants, près de chez vous. 
 

Ce vendredi 6 décembre, au moins quatre raffineries (La Mède, Lavera, Grandpuits et Gonfreville) étaient de nouveau bloquées, selon la CGT.

La veille, jour de grève nationale contre la réforme des retraites, sept des huit raffineries françaises étaient en grève, selon la CGT Chimie. Douze dépôts sur un total de 200 étaient bloqués en France dont 7 de Total, a indiqué à l'AFP le groupe pétrolier français. "Aucun produit ne sort, par pipeline ou par chargement de camion", a indiqué jeudi à l'AFP Emmanuel Lépine, secrétaire fédéral CGT Chimie.

Les groupes pétroliers demandent aux automobilistes de ne pas changer leurs habitudes de consommation, de ne pas se ruer dans les stations pour faire des réserves. 

Sur le même sujet

Les + Lus