« Pierre et le loup » dans une école de Sarrebruck, la Grande Région apporte la culture à l’école

Un théâtre d'ombres pour incarner « Pierre et le Loup » de Sergueï Prokofiev. Voilà ce qu'ont découvert ces enfants d'un quartier défavorisé de Sarrebruck mardi 25 novembre. Une initiative qui a lieu dans plusieurs écoles de la Grande Région.

La Grande Région organise plusieurs échanges comme celui-ci en ce moment, où des artistes belge, français ou allemand traversent une frontière pour aller à la rencontre du jeune public. L'idée c'est de créer des rencontres entre artistes et enfants qui ne vont pas souvent au spectacle. Un projet similaire aura lieu au mois de janvier à l’école primaire de Ceintrey, près de Nancy. Ce projet est financé en grande partie par la Fondation Marienbourg, au Luxembourg.

Un marionnettiste belge germanophone


Heinrich Heimlich, le marionnettiste, vient de la communauté germanophone de Belgique, située au Nord du Luxembourg, dans la province de Liège. Il a commencé le spectacle en demandant aux enfants s'ils savaient quelles étaient les langues parlées en Belgique. Ils ont alors appris qu'il n'y avait pas de langue belge, mais que les habitants parlent le français, l'allemand et/ou le flamand.

Théâtre d'ombres colorées


Pierre, le loup, le petit oiseau et tous les personnages du spectacle sont faits à l'aide de papiers calque transparents et colorés. Les personnages articulés sont alors déposés sur une vitre, derrière laquelle se trouve un projecteur, qui diffuse et agrandit les personnages. Le marionnettiste leur donne vie tout au long de l'histoire qu'il raconte lui-même.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité