Vers le renouveau du centre ville de Sedan ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par CHB avec Florent Boutet

Des immeubles dégradés, voir insalubres. 40% de logements vacants dans le centre ancien de la cité ardennaise. Pour palier les conséquences de la crise de la désindustrialisation, les pouvoirs publics veulent rénover le cœur de ville de Sedan. Un énième plan de la dernière chance ?

C’est l’histoire d’un cercle vicieux : les propriétaires ont du mal à entretenir le patrimoine ancien, et locataires qui en ont les moyens préfèrent les logements plus récents à l'extérieur. Conséquence, le centre ville de Sedan se vide et le marché de l’immobilier est incapable d’inverser cette dynamique à lui tout seul.



Pour empêcher que la situation empire encore, la ville, l’agglomération et l’Etat vont lancer le PNRQAD (plan national de rénovation des quartiers anciens dégradés). Un programme sur 6 ans qui concerne une vingtaine de ville en France. Parmi elle : Sedan, la ville Champardennaise qui souffre peut-être le plus de la crise (mais aussi Troyes dans une moindre mesure).



33 millions pour rénover rues et immeubles

Ce plan sans précédant prévoit de refaire 700 logements entre la rue du Rivage et la place d’Armes. Mais l’opération de rénovation urbaine ne s’arrêtera pas là. Avec une enveloppe totale de 33 millions d’euros financée pour moitié par l’Etat, les rues seront aussi entièrement reaménagées. Les urbanistes ont imaginé des espaces semi-piétons destinés à faire revenir dans ce quartier des habitants des classes moyennes et supérieures.



Ce n’est pas le plan de la dernière chance



Car pour redonner vie au cœur de ville les élus l’ont bien compris, il faut réussir à réinjecter de la mixité sociale. « Ce n’est pas le plan de la dernière chance, c’est le plan qui va réussir, lâche Didier Herbillon, le maire socialiste de Sedan. L’espace urbain du centre ville n’avait pas été refait depuis les années 1950, aujourd’hui nous avons les moyens de faire bouger les choses ».



Pourtant ce n’est pas la première fois que les politiques s’attaquent à ce dossier. Dans les années 1990 déjà, un premier plan avait été paraphé par le maire et le préfet. Un plan qui avait vite échoué : pour preuve, un immeuble s’était même effondré en juillet 1994, heureusement sans faire de blessés.





Depuis les problèmes sociaux ont empirés, tout comme l’insécurité. Il arrive même que des voitures brûlent jusque dans la rue du commissariat. Alors, vue l'ampleur du nouveau programme de rénovation le maire sait que c'est là-dessus qu'il joue une bonne partie de sa réélection. Il y a urgence : en 40ans, Sedan a perdu prêt d'un quart de sa population, passant de près de 24.000 à 18.000 habitants.



Voir notre enqête dans le JT 19/20 du samedi 27 février 2016

durée de la vidéo: 04 min 56
Des immeubles dégradés, voir insalubres. 40% de logements vacants dans le centre ancien de la cité ardennaise. Pour palier les conséquences de la crise de la désindustrialisation, les pouvoirs publics veulent rénover le cœur de ville de Sedan. Un énième plan de la dernière chance ? ©France 3 Champagne-Ardenne

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité