Vosges : Edouard Philippe et six ministres se sont penchés sur les ruralités

Signature du contrat entre les gérants Doudou et son mari Dom et le groupe SOS dans le cadre de l'opération 1.000 cafés à Girancourt (Vosges), jeudi 20 février 2020, sous l'oeil du premier Ministre Edouard Philippe. / © FTV
Signature du contrat entre les gérants Doudou et son mari Dom et le groupe SOS dans le cadre de l'opération 1.000 cafés à Girancourt (Vosges), jeudi 20 février 2020, sous l'oeil du premier Ministre Edouard Philippe. / © FTV

C'est à Girancourt que le premier Ministre a achevé ce jeudi 20 février son déplacement matinal dans les Vosges, accompagné de six ministres et secrétaires d'Etat. Au programme plusieurs visites pour une thématique unique, celle, large, des diversités rurales .

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Pas moins de sept ministres, dont le Premier d'entre-eux, étaient présents ce jeudi 20 février 2020, au cœur des Vosges pour parler des ruralités.
Édouard Philippe a fait le déplacement, pour ce comité interministériel, avec Elisabeth Borne (Transition écologique), Christophe Castaner (Intérieur), Jacqueline Gourault (Cohésion des Territoires), et trois secrétaire d'Etat: Christelle Dubos (Santé), Jean-Baptiste Djebarri (Transports) et Olivier Dussopt (Action et Comptes Publics).
Pendant ces quelques heures au coeur des Vosges, chacun avait sa feuille de route, en fonction de son administration. Le premier Ministre, lui, a visité deux communes Xertigny (gendarmerie et caserne de pompiers) et Girancourt où les autres membres du gouvernement l'ont rejoint pour la réunion interministérielle.

Doudou de Girancourt et "Doudou" du Havre

La première étape d'Edouard Philippe à Girancourt a été "Le Petit Campagnard". Tenu depuis 25 ans par Dom et son épouse Doudou. Ces gérants se désespéraient de ne pas trouver de successeur pour leur bar-restaurant. Et c'est avec l'aide du groupe SOS, que comme dans deux autres villages de lorraine, ils ont pu trouver un avenir à leur établissement.
Labellisé dans le cadre du projet "1.000 cafés, Le Petit campagnard a accueilli ce jeudi matin la signature du contrat de reprise entre les propriétaires et le groupe SOS, sous le regard des élus emmenés par Edouard Philippe. Qui pour l'occasion a révélé à l'assistance que "Doudou", c'était son surnom!

"Depuis 25 ans nous avons tenu ce bar avec notre énergie et notre enthousiasme, l'envie de donner du plaisir aux jeunes comme aux anciens, en invitant à boire un coup, à déguster notre cuisine traditionnelle proposée par mon épouse, " a expliqué Dom, le patron, heureux de cette issue favorable pour son commerce rural.

Respect, convivialité et simplicité. Lieu de contact, de dialogue et de retrouvailles, voilà ce qu'est un bar-restaurant en milieu rural.
- Dom, patron du Petit Campagnard

Aménagement positif du territoire

Cette indispensable convivialité, inscrite en creux dans le pacte ruralité a été évoqué tout autant quelques minutes plus tard par Jean Rottner, le président de la région Grand Est a l'occasion de  l'inauguration du noeud de raccordement optique implanté à) Girancourt. Convivialité, solidarité et cohésion pour rappeler le travail fourni par les différentes collectivités pour garantir la réalité de ce pacte.
Le noeud optique de Girancourt, ce sont 1.500 prises fibres sur quatre communes. Indispensables dans ces territoires ruraux:

Pour que les gens s'installent chez nous, il faut notamment du très haut-débit.
- Jean Rottner

"Mais il faut également des mobilités, des services de santé et il faut de l'emploi", a précisé le président de la Région Grand Est. "Dans un village équipé, quand on est artisans, on peut y rester, quand on a un café on peut le brancher, quand on est une mairie, on peut avoir un service public, un accès à la santé, à la formation, aux services. Bref ça veut dire qu'on aménage le territoire de manière beaucoup plus positive."
Fibre, sécurité et mobilité
Le message des élus locaux a été reçu par Edouard Philippe. Il l'a précisé lors du point presse qui a clôt ce déplacement rural en rappelant et annonçant des mesures fortes pour les ruralités

Pour permettre à nos concitoyens de bien vivre et travailler durablement dans nos territoires ruraux.
- Edouard Philippe, Premier ministre

  • 280 millions d'euros supplémentaires débloqués pour financer la fibre dans toute la France rurale.
  • La sécurité en mettant en avant le développement de la cellule nationale Demeter contre l'agribashing et les infractions contre les agriculteurs.
  • La signature d'un protocole ferroviaire menant à la réouverture de la ligne SNCF entre Epinal et Saint-Dié. Avec à la clé un cofinancement des travaux de 21 millions d'euros par l'Etat et la Région.
Ce protocole a été signé juste avant le départ des sept ministres vers 13h.
 

Sur le même sujet

Les + Lus