Gérardmer : ouverture d'une édition inédite et numérique pour le 28ème festival international du film fantastique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yves Quemener

La 28ème édition du Festival du film fantastique de Gérardmer (Vosges) débute ce mercredi 27 janvier. Mais en raison de la pandémie, elle s'annonce complètement remaniée, avec une édition entièrement en ligne.

C'est en ligne que le festival international du film fantastique de Gérardmer (Vosges) se tient à partir de mercredi 27 janvier 2021. Quinze films sont en compétition - 9 longs-métrages et 6 courts-métrages - uniquement accessibles aux spectateurs sur internet en raisons de l'épidémie de Covid-19. "Gérardmer,
c'est un rendez-vous populaire, le rassemblement des fans du genre fantastique, on ne voulait pas en priver le public"
, explique à l'AFP le patron du festival, Bruno Barde.

Le festival du film fantastique, 28ème édition, à donc ouvert ses portes avec toujours le même engouement. Les 400 pass illimités pour assister aux séances ont été vendus en moins d'une heure. Il reste possible d'acheter sur le site des billets virtuels à la séance (5 euros). Certains contenus sont même gratuits.

Pierre Sachot, le président du festival, explique que l'édition 2021 a été maintenue en s'adaptant au contexte sanitaire :  "L'idée reste de faire vivre le festival. Alors bien sûr, on n'aura pas la chaleur et l'ambiance dans les salles qui sont fermées et dans les rues de la ville. J'en suis désolé pour notre public. Mais on pourra voir les films sur internet sur notre site (www.festival-gerardmer.com.)."

Parmi les films présentés, "Possessor", de Brandon Cronenberg, le fils du légendaire réalisateur David Cronenberg. Ce film, sur des assassins en col blanc qui prennent le contrôle du corps de leurs victimes, a marqué par son ultra violence, lors de sa présentation au festival américain de Sundance. Également, dans l'air du temps, "Host" de Rob Savage, a été réalisé pendant le confinement et raconte une séance de spiritisme à distance. Au total, le festival proposera au public quelques 35 films.
Le jury longs-métrages est présidé cette année par le réalisateur Bertrand Bonello avec Lolita Chammah, Camélia Jordana, et réalisateur Pascal Bonitzer et le romancier Maxime Chattam.

Le Festival se termine le dimanche 31 janvier.