Le domicile du père de Sébastien Raoult, accusé de cybercriminalité, perquisitionné dans les Vosges

Une perquisition a eu lieu ce mercredi dans les Vosges au domicile du père de Sébastien Raoult. Le jeune homme de 21 ans accusé de cybercriminalité par Les Etats-Unis, est incarcéré depuis cet été au Maroc.

Ils sont arrivés ce mercredi 9 novembre vers 15h. Des policiers du pôle cybercriminalité de Paris ont procédé à la perquisition du domicile de Paul Raoult dans les Vosges. "Ils cherchaient l’ordinateur de mon fils, mais il l’avait emmené avec lui. Ils ont quand même pris cinq disques durs et mon ordinateur personnel" explique-t-il.

Saisie d’ordinateurs et de disque dur

Sébastien 21 ans, ex étudiant en informatique est accusé par les Etats-Unis de cybercriminalité, notamment de complot en vue de commettre fraudes et abus électroniques et d'être un membre des "ShinyHunters", soupçonnés par les Américains d'être derrière des cyberattaques de grandes entreprises, ce qu'il conteste.

Le jeune homme est incarcéré depuis le 31 mai dernier dans une prison de Tanger dans le nord du Maroc. "Il garde un bon mental, un bon état d’esprit. Il fait du sport, tout ce qu’il faut pour tenir le coup. Mais forcément, il commence à avoir le temps long dans une prison d’un pays étranger ou personne ne parle sa langue",  explique son père. " Il m’appelle régulièrement au téléphone mais nous ne parlons pas du fond de l’affaire", précise-t-il.

Une seconde affaire « 100% française »

Cette perquisition pourrait pourtant être un tournant dans la défense de son fils. C’est en tout cas ce qu’espère Paul Raoult qui milite pour que son fils soit extradé vers la France. Car pour le moment le gouvernement marocain semble plutôt favorable à l’extradition vers les Etats-Unis, où le jeune homme risque une peine pouvant aller jusqu'à 116 années de prison.

"Il ne s’agit pas de l’affaire que lui reproche les Américains, c’est autre chose. Avant, c’était uniquement entre les Américains et les Marocains donc on ne pouvait rien faire. Mais là, c’est quelque chose d’entièrement français. Donc aujourd’hui plus rien ne fait obstacle à demander son extradition vers la France",  explique Paul Raoult.

L’espoir de l’extradition

"Cela confirme qu'il convient d'extrader Sébastien Raoult vers la France", a réagi auprès de l'AFP son avocat Me Philippe Ohayon. "S'il n'y a pas de demande d'extradition formulée dans les 15 jours, cela va devenir très choquant".

Une information judiciaire avait été ouverte à Paris le 9 avril 2021 portant sur du phishing (hameçonnage, une forme d'escroquerie sur internet) commis entre juin 2019 et mars 2020. Confiée à la brigade de lutte contre la cybercriminalité (BL2C), elle a été ouverte le 30 août pour offre ou cession, détention d'équipement, de programme conçu ou adapté pour commettre une atteinte à un système de traitement automatisée.