• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Papeterie UPM à Docelles : une SCOP sur la table

© F3Lorraine
© F3Lorraine

Une réunion a eu lieu le 21 février 2014 à la préfecture des Vosges. A l'ordre du jour : le projet de SCOP proposé par 85 anciens salariés de la papeterie UPM de Docelles. La seule solution aux yeux de beaucoup, pour maintenir l'activité du site.

Par Hélène Abalo

Le groupe finlandais UPM a décidé de fermer sa papeterie de Docelles dans les Vosges. 160 emplois détruits. L'activité a cessé le 24 janvier 2014.

Pour éviter cette casse sociale, 85 anciens salariés se sentent prêts à se lancer dans une SCOP (société coopérative et participative), c'est-à-dire qu'ils se proposent d'investir leurs indemnités de licenciement dans leur outil de travail,  devenir les patrons de leur propre société et de parvenir à employer à terme 160 personnes soit l'équivalent des effectifs actuels.

Le 21 février 2014, une réunion s'est tenue à la préfecture de Vosges. Le préfet, Gilbert Payet est convaincu qu'UPM est prêt à vendre le site, mais attends, tout comme les salariés, une preuve concrète de cet engagement.

Papèterie UMP : le projet d'une SCOP
Gilbert Payet, préfet des Vosges

Papèterie UMP : le projet d'une SCOP
Denis Schnabel, CGT

Tous attendent la décision du groupe UPM qui a déjà retoqué deux repreneurs et qui doit valider ou non ce projet de SCOP. Réponse le 27 février 2014.

La papeterie de Docelles a été créée en 1478, ce qui fait d'elle la plus vieille papeterie de France. Au moment de la fermeture de l'usine, Arnaud Montebourg avait bien affirmé que le ministère du Redressement productif cherchait un repreneur, mais depuis, plus de nouvelle. 

 / © L'industriel finlandais UPM a engagé un vaste plan de restructuration qui l'a conduit en 2013 à fermer plusieurs unités en Europe afin de réduire sa production de 850 000 tonnes de papier pour magazines. Le groupe a ainsi annoncé un bénéfice net de 335 millions d'euros pour l'année 2013 alors que les pertes s'élevaient à plus d'un milliard en 2012. 



Chez nos voisins alsaciens, concernés par la fermeture d'un site, celui de la papeterie Stracel de Strabourg, la situation est tendue. Le Conseil des prud'hommes doit statuer le 25 juin 2014 sur une plainte d'une centaine de salariés qui se disent victime d'un licenciement abusif "sans cause réelle et sérieuse". 


Sur le même sujet

Recrudescence de piqûres d'insectes

Les + Lus