CARTE. 4 ponts des Hauts-de-France présentent une "structure altérée", selon le ministère des Transports

Le ministère des Transports a publié mercredi un rapport sur l'état des 160 ponts qui émaillent le réseau routier de France. Dans les Hauts-de-France, 4 sont classés en catégorie 3. Leur "structure est altérée et nécessite des travaux de réparation, sans caractère d'urgence". 

© @sanef_autoroute
Le plus vieux a été construit il y a 54 ans. Le plus récent, il y a 20 ans. Les 4 ouvrages sont construits sur des autoroutes. Leur entretien incombe donc au concessionnaire, la Sanef.
 

Après l'effondrement du pont de Gênes, le gouvernement avait promis la publication d'un document recensant l'état des 160 ponts de France. Et selon ce rapport du ministère des Transports rendu public mercredi, 3 ponts dans l'Oise et la Somme et un dans le Pas-de-Calais sont classés en catégorie 3 (sur 3 - en orange sur la carte) et présentent une "structure (...) altérée [qui] nécessite des travaux de réparation, sans caractère d'urgence" : 

"Cette classification de l’état des ponts est un outil pour indiquer le niveau des réparations nécessaires et leur degré urgence. Elle ne traduit pas de risque de sécurité.", précise ce rapport.
 


Echinghen, l'un des deux ponts "gravement altéré" de France


Dans le Pas-de-Calais, un pont est classé en catégorie 3U, la pire : le viaduc d'Echinghen, près de Boulogne-sur-Mer. Lire notre dossier complet sur cet ouvrage en très mauvais état ici.
 
Il n'y a pas que les ouvrages sur les autoroutes qui présentent un état de délabrement inquiétant : à Crépy-en-Valois, dans l'Oise, le pont Saint-Ladre, qui relie le centre-ville à la zone industrielle se fissure et tombe en morceaux.
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie aménagement du territoire environnement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter