Déconfinement : écoles, bars, salles de sport... Ce qui change au 2 juin avec le passage au vert des Hauts-de-France

Le Premier ministre Edouard Philippe vient de confirmer, lors de sa conférence de presse, le passage du rouge au vert de la région Hauts-de-France.
© FREDERIK GILTAY / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS
C'est acté : la région Hauts-de-France est passée en vert, ce jeudi après-midi, sur la nouvelle carte du déconfinement dévoilée par le Premier ministre Edouard Philippe lors de son discours consacré à la deuxième étape du dispositif. La région Grand-Est change également de couleur et seules l'Île-de-France, Mayotte et la Guyane restent en orange.
 
"Les résultats sont bons sur le plan sanitaire", a souligné Edouard Philippe, assurant que "les nouvelles sont plutôt bonnes". Pour autant, "la couleur verte ne veut pas dire que le virus n’y est plus et ne circule plus", a averti le ministre de la Santé Olivier Véran.
 
 

Qu'est-ce qui change ?


Voilà ce qui va changer, concrètement dans les Hauts-de-France, à partir du 2 juin :

DéplacementsEducationCommercesCultureNatureSport
Concernant les frontières, si la situation le permet, la France est favorable à une réouverture des frontières avec les pays à l'intérieur de l'Union européenne, au 15 juin, notamment avec la Belgique.
 
Le Premier ministre a toutefois assuré que la France appliquerait le principe de réciprocité pour nos voisins qui voudraient mettre en place une quatorzaine, comme c'est le cas au Royaume-Uni.

En revanche, plusieurs choses restent interdites ou fermées jusqu'à la troisième étape du déconfinement, fixée au 22 juin : 

Pourquoi ce changement était attendu


Ce changement était largement pressenti, au regard des dernières données publiées par Santé publique France. Les autorités sanitaires s'appuyaient sur ces données à travers deux critères : 
   

► La circulation active du virus, qui s'appuie sur le taux de passages aux urgences pour des suspicions de Covid-19, des données fournies chaque jour pour les établissements. La couleur est déterminée par les données des sept derniers jours : vert si ce taux est entre 0% et 6%, orange s'il est entre 6% et 10%, rouge au-delà de 10%.

Depuis que l'Aisne est passée sous la barre des 6%, le 17 mai, plus aucun département des Hauts-de-France n'est sorti de la zone verte sur ce critère. Nos départements sont même loin de ce seuil.
 
 

► La tension hospitalière, mesurée avec le taux d'occupation des lits en réanimation ces sept derniers jours : c'est vert si le taux est entre 0% et 60%, orange s'il est entre 60% et 80%, et rouge s'il est au-dessus de 80%.

La dernière fois que l'un des départements des Hauts-de-France se trouvait au-delà de la barre des 80%, c'était l'Aisne, au 11 mai, et depuis que l'Oise est passée sous celle des 60%, au 15 mai, les cinq courbes continuent à baisser. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société covid-19 santé