Cet article date de plus de 5 ans

Jeux Olympiques : le bilan des Nordistes après la première semaine à Rio

Une trentaine de sportifs du Nord et du Pas-de-Calais défendent les couleurs françaises aux Jeux Olympiques de Rio. Après six jours de compétition, les premiers résultats offrent à la région de belles surprises.
Des médaillés, des meneurs qui sortent du collectif et des performances honorables. A la mi-temps des Jeux Olympiques de Rio, les résultats des sportifs nordistes penchent du côté positif. De l’or et de l’argent sont déjà tombés dans l’escarcelle du Nord et du Pas-de-Calais, en attendant la confirmation des sports collectifs et l’entrée en jeu de favoris en seconde semaine.

Or et argent, deux podiums de haute volée

La surprise vient de la retentissante victoire de Karim Laghouag en équitation. Sur son cheval, le natif de Roubaix a été sacré champion olympique de concours complet par équipe. Avec ses équipiers Astier Nicolas, Thibaut Vallette et Mathieu Lemoine, ils ont devancé avec 169 points l’Allemagne et l’Australie grâce à une dernière épreuve de saut d’obstacle parfaitement exécutée (lire le récit en grand format de la préparation des cavaliers du concours complet).


Dans l’eau, ils ne faisaient plus office d’épouvantails mais Fabien Gilot et ses coéquipiers ont arraché une belle médaille d’argent. Le Denaisien, capitaine de l’équipe de France de natation, a guidé le 4 fois 100 mètres nage libre vers la deuxième marche du podium. Les  intouchables Américains récupèrent le titre sur cette distance.


Sports individuels : des résultats mi figue mi raisin

Dans la piscine olympique, Fantine Lesaffre n’a pas eu cette réussite. La jeune nageuse roubaisienne, qui voulait avant tout engranger de l’expérience, s’est fait éliminer dès les séries de ses deux courses. 30e du 200 mètres 4 nages et 23e du 400 mètres 4 nages, elle n’est pas parvenue à hausser son niveau pour rivaliser avec les meilleures.


Opposé à l’une de ses bêtes noires dès le premier tour, l’escrimeur Jérémy Cadot s’est vainement battu. Dans la Carioca Arena, le fleurettiste héninois s’est procuré trois touches de match sans parvenir à conclure. Il garde une chance de décrocher une médaille en fleuret par équipe. Les Français rencontrent l’Italie en demi-finale.


Entre la poutre et le cheval d’arçon de la HSBC Arena, Louise Vanhille a rempli son contrat. Elle a franchi les qualifications du concours général de gymnastique en obtenant le meilleur total de points de sa carrière. La toute jeune Dunkerquoise termine 21e d’une finale dominée de la tête et des épaules par l’éblouissante Américaine, enfant adoptée, Simone Biles.


De leurs côtés, le navigateur valenciennois Jonathan Lobert et le boxeur héninois Mathieu Bauderlique continuent leur chemin. Le premier vit une entame délicate et se classe 11e au général après six courses de Finn.


Sur son dériveur, le marin reste toujours au contact des meilleurs. Le second s’est tranquillement qualifié sur le ring pour les quarts de finale mi-lourd. Mathieu Bauderlique a remporté son premier combat contre un Colombien.


Sports collectifs : 100% de qualification pour des phases finales compliquées

Orpheline de leur capitaine Céline Dumerc, blessée à la cheville et forfait, les basketteuses sont bien rentrées dans leur phase de groupe. Sous l’impulsion de leur meneuse de poche et nouvelle Villeneuvoise Olivia Epoupa, les "braqueuses" ont battu la Turquie et la Biélorussie avant de tomber contre l’Australie. Grâce à leur victoire 74-64 jeudi après-midi, les trois joueuses de l’Entente Sportive de Basket de Villeneuve-d’Ascq (ESBVA) se sont qualifiées pour la phase finale.


Le parcours des hommes demeure un peu plus scabreux. Après une claque monumentale contre l’Australie, les basketteurs se sont bien repris. Sous l’impulsion de l’excellent Arrageois Nando de Colo, meilleur marqueur des Bleus, l’équipe de France s’est qualifié pour les quarts de finale. Mercredi soir, les Français ont disposé in extremis de la Serbie grâce à un shoot à trois points de la star Tony Parker.


Les volleyeurs ont eux aussi reçu une violente baffe inaugurale en pleine figure. Laminés 3 sets 0 par les Italiens, l'Harnésien Nicolas Maréchal et ses coéquipiers ont enlevé leurs deux rencontres suivantes contre le Mexique et le Canada (3-0). Ils disputeront les quarts de finale la semaine prochaine.

Elles ne se trouvent pas à Rio mais les footballeuses joueront dès ce vendredi minuit leur quart de finale. Contre le Canada, à Sao Paulo, la Béthunoise Sabrina Delannoy et les trois autres nordistes du groupe vont tenter d’effacer les deux médailles en chocolat décrochées au mondial 2011 et aux JO de Londres de 2012. La capitaine lilloise Amandine Henry, seule nordiste titulaire, a participé aux victoires 4-0 contre la Colombie et 3-0 contre la Nouvelle-Zélande. Il faudra que les coéquipières de la Roubaisienne Kheira Hamraoui, également défaites contre les États-Unis 1-0, élèvent leur niveau de jeu pour décrocher une médaille.


Les rugbywoman n’ont pas vu la couleur du métal précieux. Sixièmes, les filles de l’équipe de France de rugby à 7 ont dû faire sans leur meilleure flèche lilloise Shannon Izar, blessée aux ischio-jambiers, dès le match d’ouverture contre l’Espagne. Les Bleues se sont logiquement inclinées en quart de finale contre le Canada.

Kristina Mladenovic secoue le tennis français

Mais incontestablement, la Nordiste qui fait le plus parler d’elle à Rio se nomme Kristina Mladenovic. La tenniswoman, native de Saint-Pol-sur-Mer, ne figure plus sur les trois tableaux dans lesquels elle s’était engagée. Balayée dès le premier tour du double mixte face à des Italiens,  Kristina s’est fait sortir au deuxième tour en simple individuelle après 3 heures de match.


Mais c'est son élimination au premier tour du double dame avec Caroline Garcia qui a surtout fait couler beaucoup d’encre. Remontée contre la fédération, la joueuse d’origine serbe s’est fendue de plusieurs tweets accusateurs à l'encontre de la fédération qui ne les avait pas informées du règlement olympique sur les tenues à porter. "Être aux JO, partir sur notre match de double et être en stress total car l'ITF ne nous laisse pas jouer dans des couleurs différentes", a-t-elle dénoncé. "Pour au final devoir prêter une tenue (par chance que j'avais en plus) à ma partenaire de sponsor different qu'elle devra porter à l'envers. Merci à notre FFT si incompétente pour nous avoir gâché ce moment de sport si important dans nos carrières respectives Caro Garcia et moi !".  La joueuse a remis de l’eau dans son vin sur ses moyens de communiquer sa colère, mais reste remontée contre sa fédération. Mladenovic au tapis, le sport nordiste continuera en seconde semaine. D’autres grandes chances de médaille demeurent.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport