• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

LOSC : les supporters (DVE) qui ont envahi la pelouse “assument”

Ce samedi soir au Stade Pierre-Mauroy / © AFP
Ce samedi soir au Stade Pierre-Mauroy / © AFP

Les DVE, qui ont envahi la pelouse ce samedi soir, à l'issue du match face à Montpellier ont publié un communiqué pour expliquer leur action.

Par @F3nord

C'est par le biais d'un communiqué publié sur Facebook, que les Dogues Virage Est (le plus important groupe de supporters du LOSC), ont décidé de réagir à la polémique suite à l'envahissement de la pelouse ce samedi soir au Stade Pierre-Mauroy. "Nous assumons l’envahissement de terrain mais ne cautionnons pas les très rares violences isolées d’hier, largement exagérées par certains médias et déjà démenties par le principal joueur intéressé", commencent-ils. 

Des centaines de supporters, venus pour la plupart de leur tribune, la plus animée du Stade, ont envahi le terrain. Certains ont tenté de s'en prendre à des joueurs. Mais aucun n'a été blessé. "Ils ont essayé de me donner un coup de pied mais c'est le stadier qui l'a pris, a notamment raconté Thiago Maïa. Et le stadier m'a conduit dans le vestiaire rapidement." Dans une interview à RMC, Gérard Lopez, le président du LOSC, a confirmé que personne n'avait été blessé : "C’est vrai qu’ils ont dû être "bousculés" par les forces de sécurité pour rentrer dans les vestiaires. Mais pour ce qui est des joueurs, il n’y a pas de problème et je leur ai parlé. (...) Les joueurs m’ont dit qu’il n’y avait pas eu d’agression, que c’était plus les forces de sécurité qui ont dû les pousser pour les faire rentrer."



"Ils méritaient amplement de se faire secouer"


Les DVE poursuivent leur communiqué en expliquant ce qui les met en colère : "Ces événements sont la suite logique et inexorable du flou financier entourant le club et de l’investissement personnel irrégulier ou inexistant de la majorité des joueurs. Ces joueurs mercenaires qui pour certains, passent tous leurs week-ends de défaite dans les discothèques lilloises où l’alcool coule à flot. Ces joueurs mercenaires qui humilient le club, et n’hésitent pas à insulter les supporters qui les suivent à domicile et à l’extérieur.

L’action de samedi est une réaction de contestation, excessive sur certains aspects, mais sincère et spontanée. Après tout le soutien, sûrement trop long, dont les joueurs et la direction ont bénéficié (y compris pendant ce match), ils méritaient amplement de se faire secouer. C’est chose faite.

Nous refusons les polémiques de bons ou mauvais supporters. Hier dans le stade tout le monde était supporter à sa façon avec ses bons et ses mauvais côtés." Et ils terminent avec ces mots : "Allez le LOSC, le vrai."




Les DVE avaient participé à la réunion des sections de supporters avec Gérard Lopez lundi dernier. Ce dernier avait d'ailleurs appelé les supporters à manifester leur mécontentementLes sections de supporters avaient ensuite signé un appel à l'union sacrée. 

Gérard Lopez a laissé entendre que des snactions pourraient être prises contre certains supporters : "Pour ce qui est des soi-disant supporters, on prendra des décisions fortes dans les jours à venir, dès qu’on saura qui est à l’origine de ça et ce qu’il s’est passé vraiment. Mais je n’ai pas pu visionner les images, mis à part le fait que j’étais là hier."


Sur le même sujet

Avec Arnaud Ducoudré, directeur d'antenne Sanef 107.7

Les + Lus