Appel d'offres sur les transports lillois : Keolis et son recours déboutés par le tribunal

Le recours déposé au début du mois de décembre par Keolis, qui craint de perdre le marché des transports en commun lillois, a été débouté par le tribunal administratif de Lille.

La ligne 2 du métro Lillois est coupée jusqu'à 16 heures ce lundi entre Lille-Europe et Jean-Jaurès.
La ligne 2 du métro Lillois est coupée jusqu'à 16 heures ce lundi entre Lille-Europe et Jean-Jaurès. © MAXPPP
Le tribunal administratif a rejeté le recours en référé du groupe Keolis contre la décision de la Métropole européenne de Lille (MEL) d'annuler l'appel d'offres en cours pour l'exploitation de ses transports en commun, a annoncé la MEL mercredi.

Un recours contre l'annulation de l'appel d'offres


Keolis, filiale de la SNCF, jugeait inutile de déclarer infructueux l'appel d'offres portant sur la période 2018-2025 et d'entamer une nouvelle procédure, estimant "avoir déposé une offre financière et technique conforme au règlement de la consultation".

La MEL avait justifié son attitude par le "non-respect des conditions et caractéristiques minimales fixées dans le règlement de consultation", rappelle-t-elle mercredi dans un communiqué.

Le tribunal administratif de Lille a validé les choix effectués par la MEL et confirme explicitement que Keolis n'est pas pénalisée par rapport à ses concurrents


"Le tribunal administratif de Lille a validé les choix effectués par la MEL et confirme explicitement que Keolis n'est pas pénalisée par rapport à ses concurrents", se félicite-t-elle.

"Le tribunal souligne que la nouvelle procédure lancée le 13 décembre 2016 préserve toutes les chances des candidats et que, dans ces conditions, la société Keolis n'est nullement lésée", ajoute la MEL, précisant que les nouvelles offres sont attendues "courant février".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports justice société