VIDEO. Un film sur le dernier Vendée Globe de Thomas Ruyant, projeté en ouverture du Festival international du documentaire de Biarritz

durée de la vidéo : 00h14mn13s
Thomas Ruyant, ici sur son bateau Linkedout pendant la Route du Rhum 2022, était le vendredi 16 décembre l'invité de "Vous êtes formidables". ©FTV

Son dernier Vendée Globe fait l'objet d'un film, qui doit être diffusé en ouverture du FIPADOC de Biarritz le 20 janvier 2023. Grâce à 15 caméras et 16 micros, le documentaire retrace la course autour du monde du Dunkerquois Thomas Ruyant, récemment vainqueur la Route du Rhum 2022.

La dernière aventure autour du monde de Thomas Ruyant a été immortalisée pour le grand écran. Le film 29 173 NM - référence au nombre de miles parcourus par le skipper dunkerquois lors du Vendée Globe 2020 - sera diffusé en ouverture du FIPADOC de Biarritz le 20 janvier 2023. 

Après avoir remporté coup sur coup deux transatlantiques, la Route du Rhum 2022 et la Jacques Vabre 2021, Thomas Ruyant, qui est désormais le grand favori pour le prochain Vendée Globe 2024, se replonge donc dans les souvenirs de son tour du monde en 2020. Il entend tout faire pour prendre sa revanche, lui qui était arrivé au pied du podium.

"J'ai été contraint d'abandonner en 2016, j'ai fini quatrième en 2020... Tout reste à faire !", sourit celui qui doit mettre à l'eau fin février un tout nouveau bateau, Advens 2, conçu justement pour le Vendée Globe.

Une captation hautement technologique

Lors du Vendée Globe 2020, son IMOCA avait été équipé d'un dispositif unique de captation d'images et de sons, créé par l'artiste Romain De La Haye-Serafini, alias Molécule. Ce dernier a l'habitude d'associer musique électronique et conditions météorologiques extrêmes. Il a notamment enregistré -22,7° au Groenland, sous un froid polaire.

Pendant toute la durée de la course (plus de deux mois !), le quotidien de Thomas Ruyant a ainsi été consigné par quinze caméras et seize micros et retransmis à travers des capsules sonores sur France Inter.

Par la suite, Molécule a mixé les sons et les images de ce tour du monde pour en faire 29 173 NM (NM pour nautic miles en anglais, miles nautiques), un film documentaire co-réalisé avec Vincent Bonnemazou.

C'est Thomas Ruyant lui-même qui décidait de déclencher ou non, mais il y a eu quelques enregistrements intempestifs. "J’ai laissé faire ce film, confie-t-il, et le résultat est assez bluffant, parfois angoissant. Quand je le vois, je ressens ce que j’ai ressenti pendant le Vendée Globe."

Quand je visionne le film, je ressens ce que j'ai ressenti pendant le Vendée Globe.

Thomas Ruyant

Le film sera projeté le 20 janvier 2023 en ouverture du FIPADOC, le festival international du film documentaire de Biarritz, avant de partir en tournée dans d'autres festivals. Il sera diffusé au public au cours du deuxième semestre 2023.

En attendant, Thomas Ruyant a ajouté Molécule à la playlist qu'il emporte lors de ses différentes courses. "C'est un artiste que j'ai vraiment découvert lors de ce Vendée Globe 2020, raconte le skipper. Depuis, je l'écoute et moi qui n'étais pas très électro, je l'apprécie !"

À cette occasion, découvrez quels sont les artistes musicaux que le navigateur écoute à bord de son bateau.

1 - Ben Harper

Thomas Ruyant associe Ben Harper à ses souvenirs de jeunesse : "Je l'ai vu plusieurs fois en concert. J'aime tous ses titres, mais mon préféré reste Fight for your mind. Ça ne me rajeunit pas !"

"Ce sont des titres que j'apporte à bord du bateau et qui me donnent la pêche ou selon le rythme, qui me permettent de me reposer."

2 - Polo & Pan

Ce duo de musique électronique français le fait penser à ses enfants, Basile, 10 ans et Zélie, 5 ans, qui l'accompagnent parfois en mer, notamment pendant les vacances.

"Que ce soit Canopée ou Ani Kuni, sourit Thomas Ruyant, quand on les passe à la maison, ils dansent et quand je l'écoute en mer, du coup je pense à eux ! Ce sont des chansons gaies, qui me regonflent le moral."

"La musique à bord, poursuit le marin, c'est important, ça permet de se sortir la tête du bateau et de penser à autre chose et sur des courses aussi longues, c'est vital."

"J'écoute aussi des podcasts, j'emporte même des films, mais la musique reste la plus grande de mes occupations."

3 - Le carnaval de Dunkerque

"Le carnaval est fournisseur de très nombreuses chansons joyeuses. Même si je n'en citerai pas, les musiques du carnaval, ça compte ! Ça fait trois ans que je n'ai pas pu y aller, avec le Covid.", regrette Thomas qui vit désormais à Lorient, en Bretagne.

"Normalement, je reviens toujours au moins un week-end... Cette année, c'est sûr, je vais y aller, et je vais lancer des harengs !", promet le Dunkerquois de naissance et de cœur.

Prochaine course au calendrier pour le navigateur, la Rolex Fastnet Race en août 2023, avant la Transat Jacques Vabre. Il doit encore remporter l'une d'entre elles pour qualifier son nouveau bateau pour le Vendée Globe 2024.