Crise énergétique : des panneaux publicitaires recouverts d'affiches dénonçant leur consommation

Publié le

L'action a été menée par le groupe local de Greenpeace. Des militants ont collé des affiches à Lille et Arras, vendredi 3 et samedi 4 mars, pour dénoncer l'énergie nécessaire à certains panneaux publicitaires.

Des panneaux publicitaires lumineux et des enseignes de magasins allumées durant la nuit : "une absurdité", estime Greenpeace.

Ses militants ont donc décidé de mener une action, vendredi 3 mars à Lille et samedi 4 mars à Lille. Des dizaines d'affiches ont été placardées sur des publicités, dans différents quartiers.

D'après Greenpeace Lille, un écran publicitaire lumineux consomme 2050 KWh/an. "Soit environ autant qu'un ménage français, hors chauffage et eau chaude selon l'Ademe", précise le groupe dans un tweet.

Réclamer davantage de mesures

Des militants ont aussi éteint des enseignes de magasins. Objectif : "dénoncer le gaspillage d’énergie sur fond de crise énergétique et de forte inflation des prix de l’énergie."

Avec cette action, ils espèrent obtenir une "extinction immédiate et générale des publicités lumineuses" et "des enseignes de magasins", dès leurs fermetures. Pour se faire entendre, l'antenne lilloise a aussi lancé une pétition, intitulée "Lille : STOP au gaspillage énergétique".

Des actions similaires ont déjà été menées dans d'autres villes françaises, comme Clermont-Ferrand ou Poitiers.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité