VIDÉO. Dunkerque : Nord Céréales reçoit la visite du ministre délégué au Commerce extérieur, Franck Riester

Le nouveau ministre délégué au Commerce extérieur, Franck Riester était le 31 juillet en visite dans le Nord. Il est notamment venu à la rencontre des producteurs de céréales locaux, qui n'ont pas tous le même avis sur les conséquences de la crise sanitaire. 

Le ministre a visité l'entreprise Nord Céréales, qui pendant la crise, a exporté sa production jusqu'en Chine.
Le ministre a visité l'entreprise Nord Céréales, qui pendant la crise, a exporté sa production jusqu'en Chine. © FRANCE 3 NORD-PAS-DE-CALAIS
Changement d'ambiance pour l'ex-ministre de la Culture. Franck Riester, désormais ministre délégué chargé du Commerce extérieur, était en visite dans le Nord ce 31 juillet pour rencontrer les équipes de Nord Céréales, du côté de Dunkerque.

Cette entreprise, spécialisée dans le stockage et l'exportation de céréales, a su tirer son épingle du jeu pendant la crise sanitaire : "Cela a été criant. Nous avons complètement augmenté notre activité grâce à ce phénomène sanitaire, s'étonne Laurent Bué, président de Nord Céréales. "Cela nous a permis de faire de grosses exportations en Chine, ce qui fait du bien à la filière et aux agriculteurs."
Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce en visite à l'usine Nord Céréales à Dunkerque ©France 3 Nord Pas-de-Calais
Les Hauts-de-France font partie des territoires les plus productifs dans la branche céréalière. Près d'un hectare sur deux de culture locale est exportée.   "La Covid-19 a moins pénalisé le secteur agricole, par rapport à d'autres secteurs économiques. Mais il faut rester concentré", a insisté le ministre.

Les agriculteurs sont plus mitigés sur les conséquences pour leur filière

Après sa visite en entreprise, Franck Riester s'est rendu auprès d'exploitants agricoles, dont certains fournissent Nord Céréales. Leur ressenti est beaucoup plus nuancé : "On souhaite vraiment s'inscrire dans cette économie française, et ne pas être simplement producteurs de marchandises qui partent à droite ou à gauche", a souligné Simon Ammeux, président des jeunes agriculteurs des Hauts-de-France, auprès du ministre. 

Pour ce professionnel du secteur agricole, basé à Hondeghem (Nord), près d'Hazebrouck, les céréales ne sont pas le seul produit local qui pourrait être exploité à l'export. Des filières comme celles de la viande bovine ou de la pomme de terre gagneraient en rentabilité grâce à cette logique d'exportation. Simon Ammeux l'affirme : "Il faut que nous ayons des productions rentables et économiquement viables pour les maintenir. Le marché export est une des pistes pour cela."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter