JO 2021 - La judokate Madeleine Malonga originaire de Chambly dans l'Oise sacrée vice championne olympique

La judokate Madeleine Malonga n'a pas réussi à venir à bout de son adversaire la Japonaise Shori Hamada en finale des Jeux olympiques de Tokyo jeudi 29 juillet. La Camblysienne repart ainsi avec la médaille d'argent dans la catégorie des -78kg.
La judokate Madeleine Malonga a remporté la médaille d'argent des JO de Toyko dans la catégorie -78kg
La judokate Madeleine Malonga a remporté la médaille d'argent des JO de Toyko dans la catégorie -78kg © Franck FIFE / AFP

Elle touchait enfin du doigt le rêve de sa vie. Il s'en est fallu de peu, mais la judokate camblysienne s'est heurtée à plus forte qu'elle jeudi 29 juillet en finale des Jeux olympiques. Après une minute de combat, la Japonaise Shori Hamada gagne par ippon et remporte le titre olympique tant convoité. 

En larme après le combat, Madeleine Malonga peine à s'exprimer. "Je suis déçue vraiment, mais je réaliserai peut-être après, confie-t-elle a demi-mot. Je voulais tellement gagner, c'est des années de travail et l'on sait que cela ne se présente peut-être qu'une fois dans sa vie."

Depuis son plus jeune âge, la jeune femme s'entraîne d'arrache pied pour pour être la meilleure de sa catégorie, des tatamis de Chambly à ceux des championnats du monde. "Je pense avoir bien défendu au début mais j'ai bougé et j'ai lâché la jambe en pensant pouvoir me lever", analyse-t-elle à chaud.

Un beau parcours

La journée avait pourtant bien commencé pour la judokate française. Elle est entrée dans l'arène de ces Jeux olympiques telle une guerrière. Déterminée Madeleine Malonga ne comptait pas laisser passer cette finale. En demi, elle parvient à se qualifier après trois pénalités de son adversaire la Coréenne Yoon Hyun-ji. Un peu plus tôt dans la matinée, elle était venue à bout de la Cubaine Kaliema Antomarchi dans le golden score. 

Tout comme une autre picarde, Sarah Léoni Cysique médaillée d'argent dans la catégorie des -57kg, elle annonce qu'elle prendra sa revanche lors des prochains JO 2024 à Paris.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
judo sport jeux olympiques