• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Des jeunes footballeurs frappés par le foudre à Saint-Nicolas-lez-Arras : ce que l'on sait sur cet accident

C'est sur le terrain du stade de la Scarpe que les enfants ont été frappés par la foudre. / © ANAIS HANQUET / FRANCE 3
C'est sur le terrain du stade de la Scarpe que les enfants ont été frappés par la foudre. / © ANAIS HANQUET / FRANCE 3

Que s'est-il passé ? Qui sont les victimes ? Pourquoi l'entraînement a-t-il eu lieu malgré la vigilance orange ? 

Par EM/TM avec AFP

Que s'est-il passé ?


Il était un peu plus de 18h. Un groupe d'adolescents footballeurs jouant en U15 (-15 ans) s'entraînaient sur le stade de la Scarpe à Saint-Nicolas-lez-Arras (près d'Arras dans le Pas-de-Calais). Il ne pleuvait pas. Selon des témoins, le ciel s'est assombri d'un coup. 

Un violent impact de foudre s'est abattu vers 18h30. Deux adolescents sont restés à terre. 

Trois ambulances de pompiers et deux équipes du SAMU ont été rapidement dépêchées sur place. Le préfet du Pas-de-Calais Fabien Sudry s'est rendu sur les lieux.
 
Pas-de-Calais : des jeunes footballeurs blessés par la foudre


Qui sont les victimes ? 

  
Le groupe était composé de 24 adolescents, tous âgés de 13 à 15 ans et licenciés au Sporting Club Saint-Nicolas. Parmi eux, "un jeune est dans un état préoccupant et a été transporté au CHRU de Lille". 

Selon une source médicale au sein du centre hospitalier, "ce jeune a été victime d'un arrêt cardiaque, a été ranimé par le SAMU d'Arras, puis transféré à Lille en réanimation pédiatrique", et "son pronostic vital est engagé". Une maman de footballeur, infirmière, qui a assisté à l'entraînement a pu lui prodiguer les premiers soins. Ce mercredi matin, son état de santé a "évolué favorablement", selon une source interne au CHR. 
 

Un autre jeune "a été sérieusement blessé", a ajouté la préfecture. Egalement transféré au CHRU de Lille, "il est actuellement aux urgences pédiatriques mais son état n'inspire pas d'inquiétudes", a-t-on précisé au sein de l'hôpital ce mercredi matin.

Selon la préfecture, "huit autres jeunes, ainsi que leur éducateur sont sous surveillance médicale" et "14 ont été choqués mais sont hors de danger". Ce mercredi matin, presque tous sont sortis de l'hôpital d'Arras, selon la mairie de Saint-Nicolas-lez-Arras. 
 

L'entraînement devait-il avoir lieu malgré la vigilance orange ?


Ce mardi, le Pas-de-Calais avait été placé en vigilance orange pour un risque d'orage et de vent violents. Selon Alain Cayet, maire de Saint-Nicolas-lez-Arras, l'arrivée de la foudre, très soudaine, a surpris tout le monde "comme un coup de canon".
 

Au début de l'entraînement, "le temps était tout à fait normal, rien ne laissait présager qu'un coup de foudre d'une telle intensité pourrait s'abattre ainsi sur ces jeunes, il n'y avait ni vent particulier, ni pluie, ni tonnerre. Rien n'était prévisible", a-t-il déclaré. "Quand il y a vraiment de l'orage, on rentre, mais là, on ne l'a pas vu arriver", explique un bénévole du club.

"C'est une catastrophe. Il faut penser aux enfants. Une catastrophe pour le club, pour les parents", a simplement déclaré sur France Bleu Nord Vincent Delzenne, président du Sporting Club Saint-Nicolas.

 

Sur le même sujet

Le tube "Valerie" repris par Still Amy

Les + Lus