• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Main Square Festival : “Le rock n'est pas mort”, promet le directeur Armel Campagna

Armel Campagne, directeur du Main Square, avant l'ouverture de l'édition 2016. / © MaxPPP
Armel Campagne, directeur du Main Square, avant l'ouverture de l'édition 2016. / © MaxPPP

Après un début de programmation très hip-hop et électro pour l'édition 2019, Armel Campagna, le directeur du Main Square Festival d'Arras, promet aussi de "l'indie et du rock" pour les prochaines annonces qui arriveront d'ici fin janvier.

Par Yann Fossurier

Si les premières annonces effectuées il y a deux semaines ont sans doute enchanté le jeune public, avec les venues de DJ Snake, Damso, Angèle, Christine and The Queens, Martin Garrix ou encore Bigflo & Oli, elles ont pu aussi dérouter certains habitués du Main Square, amateurs de guitares fortes et de rock.

Pour autant, "le rock n'est pas mort" à la Citadelle d'Arras, assure le directeur du festival, Armel Campagna. "Ce n'est pas une année à guitares", reconnaît-il toutefois. La faute, selon lui, à "un manque de tournées" en juillet prochain. La faute aussi aux exigences des grosses pointures américaines ou britanniques, pas toujours simples à satisfaire, tant sur le plan financier que logistique.
 
 

Le Main Square voulait The Cure   


The Cure, par exemple, aurait pu être l'une des têtes d'affiche de cette édition 2019, qui se tiendra du 5 au 7 juillet prochains. Mais le groupe de Robert Smith était déjà programmé au festival de Roskilde le samedi et ne voulait pas faire la route vers Arras dans un timing aussi serré.

Impossible également de faire venir les Foo Fighters "qui arrêtent leur tournée fin juin et reprennent en août" selon Armel Campagna. Même chose pour les Twenty One Pilots, alors que c'est pourtant le boss du Main Square qui organise leurs tournées sur le sol français. "Ils n'étaient pas dispo en juillet, ils se reposent", explique-t-il. Tyler Joseph et Josh Dun ne viendront en Europe qu'au mois d'août et feront notamment le bonheur du festival ardennais du Cabaret Vert qui les propose en têtes d'affiche.
 

Bring Me The Horizon et Ben Harper pour maintenir la flamme rock


Pour l'instant, le noms les plus "rock" de l'affiche 2019 du Main Square sont les Nordistes de Skip The Use, qui viennent de se reformer, Editors et le sextet énervé de Sheffield, Bring Me The Horizon (BMTH pour les intimes), qui sort un nouvel album en janvier. Ce dernier groupe cartonne outre-Manche et en Amérique du Nord dans un style qui évoquera à certains une sorte de Linkin Park brut de décoffrage. Leur venue à Arras, le dimanche 7 juillet, sera une première pour le festival.  
 
Bring Me The Horizon au festival de Reading 2018

"Ben Harper, programmé le dimanche, ce sera aussi un concert plus rock que lors de sa dernière venue au Main Square en 2010", ajoute Armel Campagna. "Il vient avec son groupe, The Innocent Criminals. Il n'a pas de nouvel album, c'est une tournée best of." Les amateurs de guitares "slide"  apprécieront sans doute réentendre quelques hymnes électriques comme Ground on Down ou The Will To Live qui ont révélé l'artiste californien dans les années 1990.
 
Ben Harper "Ground on Down"

Et puis le directeur du Main Square le promet : il y a encore "de l'indie et du rock qui arrivent" dans les prochaines annonces. Elles devraient tomber d'ici janvier
 

"Les gens veulent danser"


Si le Main Square refuse de tourner totalement le dos aux guitares, il doit aussi se résoudre à suivre les grandes tendances du moment qui fédèrent un large public. Ce que les groupes rock, même de renommée internationale, ne réussissent pas toujours. "On était content d'avoir Queens of The Stone Age en tête d'affiche l'an dernier le vendredi, mais c'est la journée pour laquelle il y a eu le moins de monde", constate Armel Campagna.  Là, où des artistes "EDM" comme DJ Snake et Martin Garrix - programmés l'été prochain à la Citadelle - déplacent les foules avec leurs platines, leurs grosses basses bien lourdes et leurs jeux de lumières stroboscopiques mêlés aux confettis.
 
DJ Snake "Rumba"

"Le Main Square se rajeunit depuis plusieurs années. Les gens veulent danser", explique le patron du festival. Place aussi aux nouvelles idoles de la jeune génération. "Bigflo & Oli, c'est un groupe qui fédère, qui communie avec son public. Damso, son concert à Bercy était complet en une semaine. Angèle, son prochain concert au Zenith de Lille (le 11 mai 2019 NDR), c'était également complet en 48h."

Sans oublier Christine and the Queens qui exportera son talent l'été prochain dans quelques unes des plus grosses scènes européennes (Primavera Sound en Espagne, Roskilde au Danemark, Southside et Hurricane en Allemagne). "Il y a trois ans, ça n'avait pas pu se faire avec elle car elle faisait un Zenith à Lille peu de temps après. Là, je me suis battu pour avoir DJ Snake, Damso et Chris ensemble le vendredi car ils se connaissent bien et s'apprécient.
 

Un bon démarrage de la billetterie


Voilà les tendances qui structurent désormais les programmations festivalières de l'été en France. On a pu le constater de nouveau, il y a quelques jours, lorsque Les Vieilles Charrues, plus gros rassemblement musical français qui se déroule chaque année en Bretagne, a annoncé Martin Garrix, Christine and The Queens, Booba et David Guetta en têtes d'affiche.

Au Main Square, la billetterie a plutôt bien démarré selon son directeur. "On est sur le même rythme que l'an dernier", affirme Armel Campagna. "L'an dernier, on avait surtout beaucoup de ventes de billets pour la journée avec Depeche Mode. Cette fois, on vend plus de pass week-end." Le directeur du festival arrageois promet, pour l'an prochain, plus d'espace devant la Green Room, la scène secondaire, et près de l'entrée technique, avenue du Mémorial des Fusillés.

Les attractions qui ont bien fonctionné lors de la dernière édition, comme les cabines DJ ou la tyrolienne, seront reconduites. Et il y aura peut-être une surprise qui pourrait prendre la forme d'une troisième scène ouverte aux découvertes et aux artistes locaux.
 

Main Square 2019 : la programmation

Vendredi 5 juillet :
* DJ Snake
* Christine and The Queens
* Damso
* Angèle
* Cypress Hill

Samedi 6 juillet :
* Martin Garrix
* Macklemore
* Lomepal
* Skip The Use

Dimanche 7 juillet :
* Bigflo & Oli
* Ben Harper and The Innocent Criminals
* Jain
* Editors
* Bring Me The Horizon

Au total, l'affiche devrait comporter une trentaine de noms.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

suivez tout le Main Square Festival

Qui sont les "Qui sifflote s'implique" ?

Les + Lus