VIDÉO. Le procès de Rédoine Faïd se poursuit..sans lui

© Photo AFP
© Photo AFP

Le procès en appel du braqueur le plus célèbre de France a commencé jeudi aux assises de Saint Omer. En grève de la faim, le principal accupé a refusé de quitter sa cellule. 

Par N.C avec Anaïs Hanquet

Rédoine Faïd refuse toujours de sortir de sa cellule. Pourtant, depuis jeudi, les Assises de Saint-Omer accueillent son procès en appel pour le braquage d'un fourgon blindé à Arras, en 2011. 

Ses avocats avaient pourtant formulé une demande de renvoi d'audiance, en raison de l'état de santé de l'accusé. Rédoine Faïd est en grève de la faim et de la soif depuis plus de dix jours : il dénonce ses conditions de détention, dans la prison ultra sécurisée de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais). Après plusieurs heures de suspension d'audiance, la présidente de la cour avait finalement rejeté cette demande. 
 
Le procès de Rédoine Faïd se poursuit

 

"Il tient à peine debout"



Son avocat, Me Vigier comprend la décision de son client de ne pas se rendre à l'audiance : " ce que dit ce garçon c'est :  'je suis momifié dans un sarcophage. On m'impose le silence : j'oppose le silence, je ne viendrai pas parler à mes juges'  (..) notre préoccupation maintenant, c'est qu'on s'occupe de sa santé". 

Après sa grève de la faim et de la soif, son avocats, Me Berton, demande aujourd'hui son hospitalisation en urgence : "il a perdu dix kilos quand même. il a reçu une nouvelle sommation de comparaître à la Cour d'Assise alors que ce procès se déroule sans lui. Il est physiquement très diminué, il tient à peine debout", a t-il déclaré devant la prison. 

Après le rejet par la Cour du renvoi du procès, l'avocate de la partie civile, Me Carine Delaby-Faure est "contente que la Cour ne soit soit pas laissée embarquer dans ce qu'[il lui] semble être une stratégie de Rédoine Faïd pour ne pas se faire juger". 

 



L'audiance doit durer trois semaines, et desormais une question se pose : Redoine Faïd sortira-t-il de sa cellule d'ici là ?  En tout cas si son état de santé s'améliore la cours pourrait le forcer a venir assister au proces. 

Rédoine Faïd, 47 ans, a fait appel du verdict de la cour d’assises du Nord, qui l’a condamné en octobre 2017 à dix-huit ans de prison. Tout comme quatre complices, il avait été reconnu coupable d’avoir attaqué à l’explosif un fourgon blindé de la société Loomis sur une route nationale du Pas-de-Calais le 17 mars 2011, dérobant plus de 2 millions d’euros.
 

Sur le même sujet

Les + Lus