Bruay-la-Buissière perd sa dernière clinique, placée en liquidation judiciaire

La clinique de Bruay-la-Buissière, dans le Pas-de-Calais, est placée en liquidation judiciaire totale. Elle fermera ses portes au 31 décembre. 
 

La clinique de Bruay-la-Buissière compte 70 salariés.
La clinique de Bruay-la-Buissière compte 70 salariés. © FRANCE 3 NORD
"Même si ce n’était pas les fêtes de fin d’année, je pense que ça serait tout aussi compliqué à supporter, témoigne Stéphanie Bonvarlet, infirmière depuis 26 ans à la clinique médico-chirurgicale de Bruay-la-Bussière, c’est la fin d’une histoire, on y a cru jusqu’au bout et c’est dur."

 
Bruay-la-Buissière : la clinique placée en liquidation judiciaire



Placée en redressement judiciaire il y a trois mois, le couperet est tombé en milieu de semaine pour cet établissement privé du bassin minier, racheté en 2015 par le groupe HPL (Hôpitaux privés du littoral). Le tribunal de commerce d'Arras  d'une poursuite d'activité jusqu'au 31 décembre uniquement. Deux offres de reprise étaient en discussion.

 

L'espoir laisse place à l'incertitude pour les 70 employés


Comme nombre de salariés, Julien Duchêne, secrétaire du comité social économique de la clinique, portait toujours l'espoir qu'une offre de reprise aboutisse. Mais l'une a été retirée au dernier moment mercredi et l'autre n'a pas abouti. "Il y a eu plusieurs rebondissements, on ne s’attendait pas à ce que la deuxième offre soit retirée. On a malheureusement dû dire au revoir à plusieurs personnels puisque le bloc a fermé jeudi."


La clinique compte 70 salariés. "On espère trouver une place rapidement", déclare Elisabeth Canivet. Arrivée il y a huit mois à la clinique, elle a eu le temps de "s’attacher". "Il y a une super cohésion ici, ce qu'on ne trouvera peut-être pas ailleurs. Et c'est ce qui fait peur", souffle-t-elle. 

 

Des patients redirigés vers d'autres villes


En 2019, 17 000 patients ont été pris en charge par les urgences de la clinique médico-chirugicale de la ville. L'émotion est aussi vive pour les habitants. "Où est-ce qu’on va aller ?, demande un patient, c’est bien dommage qu’on ferme des cliniques comme ça (…) parce que c’est une clinique de proximité, c’est scandaleux même."

Bruay-la-Buissière et ses 23 000 habitants devront donc se tourner vers d'autres services médicaux aux alentours à Divion, à Beuvry ou à Béthune. "Ce qui veut dire que là-bas, les temps vont aussi s’allonger", note Julien Duchêne. 

"On est dans une désertification médicale dans le bassin minier et en particulier dans la région de Bruay et Auchel, ça va faire quelque chose d’important en termes d’impact. Cette clinique suppléait au manque de médecins généralistes sur notre territoire", souligne Olivier Switaj, maire PS de la commune. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société économie