INTERVIEW. “On cherche activement du monde pour l’été” : Utopia 56 lance un appel aux bénévoles sur le littoral Nord

Utopia 56, l’association d’aide aux migrants, a besoin de bénévoles du côté de ses antennes de Calais et de Grande-Synthe. Retour sur les missions proposées et les profils recherchés.

L’association d’aide aux personnes exilées Utopia 56 est à la recherche de bénévoles motivés à Calais et à Grande-Synthe, pour mener à bien des missions de prévention, d’information sur les droits et d’aide d’urgence. Thomas Chambon, qui travaille à l’antenne de Grande Synthe, précise le travail de la structure.

Pourquoi avez-vous besoin de bénévoles aujourd’hui ? 

"Actuellement, on est trois salariés et onze bénévoles à Grande-Synthe. Du côté de Calais, ils sont un peu plus. On est un peu en recherche constante de bénévoles. Quand on est en équipe réduite, qu’on est en dessous d’un certain nombre de personnes, ça complique les missions... Alors on essaie de faire en sorte que l’équipe soit la plus complète possible. Là, tout de suite, on a de la place : on sait que dès la fin du mois de juin, moins de gens sont inscrits alors on cherche activement du monde pour l’été."

Toute personne de bonne volonté, humaine, qui respecte les valeurs d’Utopia, est la bienvenue.

Thomas Chambon

Utopia 56 Grande-Synthe

Quelles sont les missions proposées par Utopia 56 ?

"Principalement de l’aide d’urgence, de la prévention, de l’information sur les droits auprès des personnes exilées et des missions logistiques."

À lire aussi >>> Migrants : 69 personnes secourues au large de Gravelines, les tentatives de traversées ne diminuent pas 

"Par exemple, on fait des maraudes sociales, avec des équipes qui vont sur des lieux de vie pour rencontrer des familles et des mineurs isolés. Elles parlent de nos missions, donnent le numéro de téléphone d’urgence. Ça permet de faire un premier lien avec les personnes, de distribuer un petit guide qui leur explique tous les services associatifs, médicaux ou étatiques auxquels ils ont accès à Calais et à Grande-Synthe."

"Une de nos principales missions, c’est d'informer aussi les personnes, majeures et mineures, sur les droits qu’elles sont censées avoir en France. De leur expliquer les demandes de prise en charge d’urgence, les demandes d’asile..."

Une de nos principales missions, c’est d'informer aussi les personnes, majeures et mineures, sur les droits qu’elles sont censées avoir en France.

Thomas Chambon

Utopia 56 Grande Synthe

"Une autre mission, c’est d’être en charge du téléphone d’urgence. Ce numéro est disponible 24h/24, sept jours sur sept pour les personnes exilées. Quand elles appellent, soit on les oriente vers d’autres associations plus adaptées à leur demande, soit on leur vient en aide directement, soit on fait le lien des services (hospitaliers par exemple)."

"On fait aussi des maraudes littorales : on a une équipe mobile qui va à la rencontre des personnes qui ont essayé de traverser pour les aider. Il y a également des missions de prévention des risques, pour sensibiliser les personnes aux dangers des traversées en mer ou en camion ; des missions classiques de tri des dons et de préparation de véhicules…"

De quels types de profils avez-vous besoin ?

"Toute personne de bonne volonté, humaine, qui respecte les valeurs d’Utopia, est la bienvenue. On n’a pas de limite d’âge, il faut juste avoir 18 ans. Un début d’expérience humanitaire, c’est un plus mais pas du tout obligé. On cherche aussi des personnes qui ont le permis. À part ça, je dirais qu’il faut savoir être à l’écoute de soi et savoir vivre avec les autres. C’est important car on propose un hébergement (avec participation). Or, c’est un genre de grande colocation avec tous les bénévoles, donc avec des repas en commun etc. Et pour les missions, les personnes sont le plus souvent en équipe mixte de trois."

On a besoin de personnes qui peuvent s’engager minimum trois semaines, plutôt à temps plein.

Thomas Chambon

Utopia 56 Grande Synthe

Pour combien de temps faut-il pouvoir s’engager ?  

"Les missions n’ont pas toutes la même durée. On a besoin de personnes qui peuvent s’engager minimum trois semaines, plutôt à temps plein. Car selon les missions, il y a des formations à suivre pour les bénévoles. Mais c’est au cas par cas. Dans tous les cas, il y a deux jours de repos par semaine minimum."

Comment proposer son aide ? 

"Il faut s’inscrire sur le site Internet d’Utopia 56. Ensuite, vous y trouverez le descriptif des missions de chaque antenne. Il y a un formulaire à remplir et les volontaires peuvent préciser par quelle antenne ils sont intéressés."

"Si le bénévolat est compliqué pour vous, un don monétaire (déductible des impôts) nous aide toujours à continuer nos activités. Sinon, dans le Nord, en ce moment, on cherche activement des dons : notamment des chaussettes en taille S et M pour homme ainsi que des biscuits ou de la nourriture sèche, des boîtes de sardines etc."

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité